Spiritualité, Nouvel-Age - Religions
L'Antéchrist

QUI est le mystérieux «Antéchrist»? QUE représente-t-il? Avez-vous été séduit par lui?
Voici TOUTE la vérité à ce sujet!
Satan le diable est réel. À deux reprises, Jésus-Christ l'a appelé «le prince de ce monde»
(Jean 12:31; 14:30). Satan est le grand séducteur. L'apôtre Jean affirme que Satan a séduit la
grande majorité de l'humanité: «Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé
le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent
précipités avec lui» (Apocalypse 12:9).
«Mais enfin, direz-vous peut-être, je n'ai pas été séduit!» N'en soyez pas si sûr!
Cet article vous permettra de comprendre ce qui constitue, sans doute, la plus grande
supercherie que Satan ait pu répandre sur le christianisme traditionnel. En fait, cette
supercherie est si fortement enracinée que des milliers de pasteurs et de prédicateurs
censément chrétiens ont eux-mêmes été séduits; ils ne se rendent pas compte qu'ils enseignent
le mensonge! Jésus-Christ décrivit ainsi les faux dirigeants de Son époque: «Laissez-les: ce
sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils
tomberont tous deux dans une fosse» (Matthieu 15:14).
Comment la multitude a-t-elle été séduite?
Si cette séduction est si largement répandue et si elle paraît si crédible, c'est que beaucoup de
ses principes «semblent bons» — en apparence. La plupart de ses partisans vous diront qu'il
faut croire en Christ, que les chrétiens doivent faire preuve d'amour, de bonté, de miséricorde
et de patience, qu'ils doivent «faire le bien» à leurs semblables — donner aux pauvres,
subventionner les hôpitaux, les oeuvres de charité, les foyers pour mères seules, etc. Les
chrétiens, disent-ils, doivent répondre à la «loi d'amour» de Jésus.
Tout cela semble biblique — et très bon!
Cependant, ces gens-là négligent de vous dire quelles sont les lois de Dieu que vous devriez
observer, et comment les observer. Ils parlent du Christ avec émotion, ils disent que le Christ
est le «Seigneur» dans notre vie. Toutefois, ils omettent d'expliquer que, si Jésus est notre
«Seigneur», il nous faut alors Lui obéir! Ces gens ne vous diront jamais que Jésus a toujours
enseigné l'obéissance aux dix commandements!
Ainsi, à cause de cette séduction dont Satan est l'instigateur, des nations censément
chrétiennes se sont livrées à d'innombrables guerres, parmi les plus sanglantes de l'Histoire.
Des membres du clergé de chaque camp bénissaient les détachements s'apprêtant à partir pour
le front. Des dizaines de milliers de jeunes gens — souvent des adolescents — se précipitaient
pour fusiller ou poignarder mortellement d'autres jeunes gens qui, souvent,
faisaient partie de la même confession qu'eux! Et tous se prétendaient chrétiens. Tous
pensaient faire partie du «corps du Christ» — l'Église dont Jésus-Christ est la Tête vivante et
active (Éphésiens 1:22-23).
Êtes-vous «mal à l'aise» en lisant ces choses? Ce devrait être le cas! Mais il y a plus
important encore: j'espère qu'elles vous feront réfléchir sérieusement! Étant donné que la
plupart d'entre nous ont grandi dans une confession traditionnelle, la tendance générale est de
prendre les croyances religieuses pour acquises. On présume que tout ira pour le mieux, si
l'on agit comme les autres, si l'on se conforme au monde et si l'on mène une vie considérée
comme «respectable» et assez honnête.
C'est précisément ainsi que nous avions tous été séduits et que nous en étions arrivés, sans
nous en rendre compte, à croire à un faux évangile, à un mauvais mode de vie, à un «autre»
Jésus-Christ!
Satan veut que vous «manquiez le but»
«Manquer le but» est l'une des définitions du mot grec traduit par «péché», dans le Nouveau
Testament. Satan est content de vous laisser «croire» en Dieu et en Christ, pour autant qu'il
puisse continuer à vous manipuler afin de vous faire «manquer le but». Son but à lui est, en
vous rendant aveugle à ce qui se passe, de vous écarter du Royaume de Dieu, qui le
supplantera, lui et ses démons! Dieu a inspiré l'apôtre Jacques à écrire: «Tu crois qu'il y a un
seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent» (Jacques 2:19).
L'apôtre Jacques explique ensuite comment le véritable chrétien doit non seulement croire en
Dieu, mais aussi se soumettre à Lui et faire ce qu'Il dit (versets 20-24).
«Justifié par les oeuvres»? Oui, mais avec de la foi! Lisez vous-même le verset 24. Le
véritable christianisme englobe beaucoup plus que le simple fait d'accepter, avec foi, la mort
du Christ en tant que rançon de nos péchés — et cette rançon constitue un don gratuit qui
vient de Dieu. En acceptant le sacrifice du Christ, nous faisons littéralement une «alliance
avec notre Créateur», qui consiste à cesser de pécher et à commencer à nous soumettre à Lui,
en Le laissant vivre Sa vie d'obéissance en nous par le Saint-Esprit! Cela exige une
obéissance constante: les «oeuvres» qui consistent à observer les commandements et les lois
de Dieu.
Toutefois, lorsque les hommes abusent astucieusement de la «grâce» et enseignent une
«grâce à bon marché» qui ne nécessite aucune repentance du péché, nous avons alors affaire à
l'essence même de la doctrine de l'Antéchrist! Ce faux concept a amené des millions de
supposés chrétiens à passer leur vie dans la désobéissance aux dix commandements — et à
continuer à penser qu'ils sont de «bons chrétiens»!
Sous l'inspiration divine, l'apôtre Jude nous met en garde contre cette séduction en déclarant:
«Bien-aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me
suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a
été transmise aux saints une foi pour toutes. Car il s'est glissé parmi vous certains hommes,
dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre
Dieu en dérèglement, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ» (Jude 3-4).
Notez que Jude parle ici des faux enseignants qui se servent du concept de la «grâce» comme
véhicule du «dérèglement» — c'est-à-dire la licence de désobéir aux lois de Dieu!
«Oh! mais mon ministre ne ferait jamais une chose pareille!» rétorquerez-vous peut-être.
Eh bien, je regrette de le dire, mais il y a de fortes chances qu'il confirme la chose quand vous
lui demanderez: «Dieu exige-t-Il de la part des véritables chrétiens d'observer les dix
commandements?»
Face à une question aussi directe, la plupart des membres du clergé commenceraient par
marmonner quelque chose de vague au sujet du «salut par la grâce». Après quoi, selon toute
probabilité, ils s'empresseraient d'ajouter que, bien que les dix commandements constituent un
bon guide moral, «vous ne devez pas les observer, puisque vous êtes sauvé par la grâce».
Si vous pressiez votre pasteur de répondre sur ce sujet, il essayerait peut-être d'éluder la
question ou encore de faire référence aux «nouveaux» commandements de Jésus. Peut-être
même finirait-il par répéter l'enseignement des théologiens traditionnels — à savoir que les
dix commandements ont été «cloués sur la croix» lors de la mort du Christ, ou que, pour une
raison ou pour une autre, ils ont été «abolis» par l'apôtre Paul!
Nous allons voir qu'il s'agit là de la doctrine même de l'Antéchrist!
Comment cela?
Et pourquoi ce sujet est-il si important? Il est important parce qu'il crée une «société sans
loi» — une société coupée de Dieu — car les dix commandements dépeignent, en fait, le
caractère divin. Le dessein grandiose de Dieu implique le fait de placer en nous Sa nature
divine par le Saint-Esprit (II Pierre 1:4). Cela exige de passer par un processus de croissance
spirituelle et d'apprendre à «vaincre» afin de refléter le caractère de Dieu et d'être apte à
régner avec le Christ, dans Son Royaume à venir. Jésus a dit: «A celui qui vaincra, et qui
gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une
verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de
mon Père» (Apocalypse 2:26-27).
Une doctrine de désobéissance
Dieu est en train de préparer Ses véritables saints pour qu'ils remplacent Satan et ses démons
dans l'administration de cette terre. Car Satan, actuellement, est le «dieu de ce siècle» (II
Corinthiens 4:4). Il est «le prince de la puissance de l'air, […] l'esprit qui agit maintenant
dans les fils de la rébellion» (Éphésiens 2:2).
Par ailleurs, l'apôtre Paul nous dit: «Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde? Et
si c'est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements?
Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison,
les choses de cette vie?» (I Corinthiens 6:2-3).
Pourquoi avez-vous entendu si peu de choses concernant ce dessein grandiose à propos du
règne futur des véritables chrétiens? Parce que Satan veut empêcher que cette connaissance
atteigne les êtres humains afin qu'ils soient inaptes à le remplacer, lui et ses démons, pour
gouverner cette terre. Voilà pourquoi Satan, le «père» du mensonge (Jean 8:44), a séduitl'humanité
— y compris la plupart des deux milliards de «chrétiens» — concernant le dessein
de Dieu pour l'homme et la manière de l'accomplir!
De toutes les astuces de Satan, celle de son système de «christianisme de contrefaçon» est la
plus grande! Les apôtres savaient que cela arriverait! L'apôtre Paul donna l'avertissement
suivant: «Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit
arrivée auparavant [avant le retour du Christ], et qu'on ait vu paraître l'homme impie, le fils de
la perdition […] Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le
retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le
souffle de sa bouche, et qu'il écrasera par l'éclat de son avènement» (II Thessaloniciens 2:3, 7-
8).
Notez que le faux système religieux qui doit se manifester est appelé «le mystère de
l'iniquité». Peu avant le retour du Christ, un personnage appelé «l'homme impie» ou «le fils
de la rébellion» se trouvera à la tête de ce système. Cet homme, qui fera des «prodiges
mensongers» (verset 9), est aussi appelé, dans les Écritures, «faux prophète», le grand faiseur
de miracles (Apocalypse 13:13; 19:20).
Toutefois, sachez que l'apôtre Paul a déclaré que ce faux christianisme «agit déjà», c'est-à-dire
qu'il agissait à l'époque où Paul a écrit ces choses — et il agit encore aujourd'hui. Les
adeptes de ce système inique discourent sur l'amour et sur le Seigneur, mais ils omettent la
puissante directive du Christ d'observer les commandements divins! Pourtant, nous
connaissons la réponse du Christ au jeune homme qui Lui demanda le chemin de la vie
éternelle: «Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements» (Matthieu 19:17)!
Ensuite, le Christ cita quelques-uns des dix commandements. Qui plus est, dans Son sermon
sur la montagne, Il déclara: «Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits
commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit
dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer,
celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux» (Matthieu 5:19).
Paul a mis les chrétiens de son époque en garde en disant: «Car, si quelqu'un vient vous
prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que
celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le
supportez fort bien» (II Corinthiens 11:4)! Sans nous en rendre compte, la plupart d'entre
nous avons grandi en entendant parler d'un «autre Jésus», d'un «autre esprit» et, sans aucun
doute, d'un «autre évangile» que celui que le Christ et Ses apôtres ont prêché!
À nouveau, pourquoi cela?
Parce que Satan s'est servi de tous les stratagèmes dont il disposait pour amener les gens à
croire à la «doctrine de l'Antéchrist»! Si vous êtes disposé à affronter la réalité et si vous
voulez vraiment accomplir le dessein pour lequel vous êtes né, il vous faut comprendre en
quoi consiste cette doctrine — et l'éviter comme la peste!

L'Antéchrist est dévoilé
Le mot «Antéchrist» apparaît pour la première fois dans I Jean 2:18: «Petits enfants, c'est la
dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs
antéchrists: par là nous connaissons que c'est la dernière heure.» Il est donc question ici de
«l'Antéchrist» dont ils avaient appris l'existence. Il s'agit là de «l'impie» dont parlait l'apôtre
Paul et du «faux prophète» de l'Apocalypse. Certaines personnes identifient, à tort,
l'Antéchrist au dictateur mondial à venir et au système politique que les prophéties bibliques
appellent la «bête». Mais l'Antéchrist, c'est le faux dirigeant religieux.
Plus important encore, remarquez que l'apôtre Jean révèle, sous l'inspiration divine, qu'«il y a
maintenant plusieurs antéchrists»! Il est donc clair que le terme «Antéchrist» ne s'applique
pas uniquement au faux prophète — quoique celui-ci enseigne les doctrines des antéchrists.
En réalité, comme le reconnaissent la plupart des érudits modernes, «antéchrist» signifie un
esprit ou une personne qui est en opposition au Christ.
Jean poursuit ainsi sa description des «antéchrists»: «Qui est menteur, sinon celui qui nie que
Jésus est le Christ? Celui-là est l'Antéchrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils
n'a pas non plus le Père; quiconque se déclare publiquement pour le Fils a aussi le Père»
(versets 22-23). Notez que Dieu a aussi inspiré l'apôtre Jean à avertir les chrétiens de
s'accrocher à l'enseignement initial qu'ils ont reçu, de demeurer «dans ce que vous avez
entendu dès le commencement» (I Jean 2:24). C'est-à-dire «demeurer dans» — ou obéir à —
la Loi de Dieu.
Dès le commencement, Jésus a enseigné à observer les commandements. Il nous a
continuellement mis en garde contre ceux qui se serviraient de Son nom, mais qui
désobéiraient à Ses enseignements! Il a demandé: «Pourquoi m'appelez-vous Seigneur,
Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis?» (Luc 6:46). Mais il a aussi affirmé: «Ceux qui
me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais
seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux» (Matthieu 7:21).
Pour «demeurer» dans le Christ et dans le Père, nous devons Leur obéir et vivre comme Jésus
a vécu — en nous nourrissant de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (Matthieu 4:4).
Jésus l'explique en disant: «Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera;
nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Celui qui ne m'aime pas ne garde
point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a
envoyé» (Jean 14:23-24).
Dans sa première épître, l'apôtre Jean donne une description plus détaillée de l'«esprit de
l'Antéchrist», en disant: «Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les
esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui se déclare publiquement pour Jésus-Christ
venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne se déclare pas publiquement pour Jésus n'est
pas de Dieu, c'est celui de l'Antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est
déjà dans le monde» (I Jean 4:1-3).
Manifestement, l'une des clés essentielles pour discerner l'enseignement de l'Antéchrist, c'est
de reconnaître que cette fausse doctrine n'admet pas que Jésus-Christ a été pleinement
humain. Elle n'admet pas que le Christ soit véritablement «venu dans la chair».
«Pourquoi? demanderez-vous. Que peut-il y avoir de si spécial dans le fait que le Christ soit
venu dans la chair?»
Tout d'abord, nous devons connaître la raison pour laquelle Satan essaie constamment de
séduire les gens pour qu'ils désobéissent à la loi de Dieu — les dix commandements. La
violation de la loi constitue un péché, car «le péché est la transgression de la loi» (I Jean 3:4),
et «le salaire du péché, c'est la mort» (Romains 6:23). En conséquence, si Satan réussit à
amener les êtres humains à désobéir à Dieu, s'il peut les empêcher de se soumettre à Dieu afin
que Celui-ci ne bâtisse pas en eux Son propre caractère et Sa propre nature, ils vivront dans la
désobéissance et demeureront sous la peine de mort. Étant ainsi coupés de Dieu, ils seront
incapables de se préparer à devenir des rois et des sacrificateurs dans le Royaume du Christ,
qui sera bientôt établi sur cette terre (Apocalypse 5:10), délogeant ainsi Satan et ses démons!
Des arguments diaboliques
Satan utilise la doctrine de l'Antéchrist pour annihiler chez des êtres humains sans méfiance
tout désir d'observer les commandements de Dieu, et pour leur inculquer l'idée qu'ils ne
pourront jamais les observer! Voilà pourquoi tant de théologiens enseignent effectivement
que, même si le Christ était humain, Il ne l'était pas pleinement «dans la chair». Autrement
dit, Il n'aurait pas été sujet aux «tentations de la chair», Il n'aurait pas été réellement tenté
comme nous — étant incapable de pécher. La doctrine de l'«Immaculée Conception» tente
d'expliquer ce point en enseignant que la «Vierge Marie» est la «Sainte Mère de Dieu» —
donc parfaite et sans tache — et qu'elle ne pouvait transmettre à Jésus-Christ une nature
humaine, comme celle que nous avons tous. On en conclut que Jésus ne pouvait pas pécher!
Beaucoup de gens croient que le Christ était à la fois pleinement humain et pleinement Dieu.
Autrement dit, même s'Il était dans la chair, Il n'était pas capable de pécher! Ils utilisent
d'ingénieux arguments pour défendre une telle contradiction biblique. Ce faisant, ils
présentent un Christ qui n'aurait pas été un exemple pour nous, en observant les
commandements de Dieu, alors qu'Il était pleinement dans la chair. Aucun être humain
n'ayant jamais pu observer les commandements de Dieu, disent-ils, nous ne le pouvons pas
non plus! Et ils ne manquent pas d'argumenter!
Cependant, l'épître aux Hébreux nous révèle que le Christ peut nous aider parce qu'Il «a
souffert lui-même et qu'il a été tenté, il peut secourir ceux qui sont tentés» (Hébreux 2:18). Et
encore: «Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos
faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché»
(Hébreux 4:15). Pour ce faire, le Christ Se serait-Il servi de Sa propre puissance
surnaturelle? Non! Car Il a déclaré: «Je ne puis rien faire de moi-même» (Jean 5:30). Cela
dit, il est clair qu'il existe, pour nous tous, un moyen d'observer les dix commandements, alors
que nous sommes pleinement des êtres humains et charnels!
Comment? De la même manière que Jésus! L'épître aux Hébreux déclare que «c'est lui qui,
dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des
supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété»
(Hébreux 5:7). Si Jésus a dû littéralement pousser des cris, avec des larmes, vers le Père pour
qu'Il Le sauve de la mort, Il devait Lui-même être pleinement humain, fait de chair et de
sang. Nous devons, comme Lui, pousser des cris vers Dieu pour solliciter Son aide! Jésus a
effectivement été un exemple pour nous en observant les dix commandements alors qu'Il était
dans la chair. Nous avons un Sauveur et un Souverain Sacrificateur qui comprend réellement
et parfaitement les tentations de la nature humaine, auxquelles nous sommes tous confrontés.
Et, par Son Esprit en nous, comme nous allons le voir, le Christ nous fortifiera pour nous
permettre de surmonter les tentations et d'observer les dix commandements, alors que nous
sommes pleinement dans la chair!
La doctrine de l'Antéchrist, quant à elle, enseigne le contraire. Quoique Satan soit assez rusé
pour ne pas enseigner ouvertement le péché aux hommes, la doctrine de l'Antéchrist leur
ouvre la porte pour transgresser, régulièrement et impunément, un ou plusieurs
commandements divins, en leur laissant croire qu'ils sont quand même de «bons chrétiens»!
Ce raisonnement fallacieux, enseigné dans la plupart des séminaires, se résume ainsi:
«Puisque la loi de Dieu est spirituelle et que nous autres humains, nous sommes physiques,
nous ne pouvons pas observer la juste et sainte loi divine. Il fallait donc que le Christ
l'observe pour nous. Dès lors, nous n'avons qu'à accepter le Christ, et Sa justice nous sera
automatiquement imputée — sans qu'aucune oeuvre de justice de notre part ne soit exigée!»
Ce raisonnement s'appuie ensuite sur toute une série de mauvaises compréhensions et de
mauvaises interprétations des écrits de l'apôtre Paul. Des théologiens malavisés «tordent»
astucieusement des dizaines de versets tirés des lettres de Paul afin de contredire les
enseignements, pourtant clairs et simples, de Jésus-Christ, de Son disciple préféré, Jean, et de
Son frère, Jacques. C'est l'une des raisons pour lesquelles Martin Luther avait déclaré que le
livre de Jacques n'était qu'une «épître de paille»! Luther méprisait le fait que l'apôtre Jacques
ait enseigné sans ambages l'obéissance aux dix commandements (Jacques 2:8-11).
Divinement inspiré, l'apôtre Pierre nous met lui aussi en garde: «Paul vous l'a aussi écrit,
selon la sagesse qui lui a été donnée. C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de
ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes
ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre
ruine» (II Pierre 3:15-16). Oui, Pierre a dit que des hommes allaient «tordre» les écrits de
Paul, pour leur propre ruine! Il poursuit cet avertissement inspiré en disant: «Vous donc,
bien-aimés, qui êtes avertis, tenez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement
des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté» (verset 17).
Un avertissement de ne pas se laisser emporter par l'égarement des «impies»? Absolument!
Car l'apôtre Pierre savait que ce serait précisément de cette façon-là que des hommes égarés
allaient «tordre» les écrits de l'apôtre Paul, pour en faire un prétexte de désobéissance à la loi
spirituelle de Dieu — les dix commandements!

Le noeud de la question
Le passage le plus explicite au sujet de l'Antéchrist se trouve dans II Jean 6-7: «Et l'amour
consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous
devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement. Car plusieurs séducteurs
sont entrés dans le monde, et ne déclarent pas publiquement que Jésus-Christ est venu en
chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'Antéchrist.» Ce passage nous dit d'abord
comment l'apôtre Jean définit l'amour: «marcher selon ses commandements». Il est
manifestement question des «commandements» de Dieu le Père (verset 4) — et non de
quelques «nouveaux» commandements de Jésus. Ensuite, Jean rappelle à ses lecteurs qu'il
s'agit bien des commandements dont ils avaient entendu parler dès le commencement. En
d'autres termes, il s'agit de l'enseignement que Jésus-Christ avait donné sur le mont des
Oliviers — et qui est consigné dans Matthieu 19:17 et ailleurs.
Puis, au verset 7, Jean signale que ces «séducteurs» n'enseignent pas que «Jésus-Christ est
venu en chair». Il décrit leur enseignement comme étant celui de l'«Antéchrist». Selon
l'original grec, la phrase «Jésus-Christ est venu en [dans] la chair» doit se lire «Jésus-Christ
vient en chair» ou «dans la chair». Le verbe indique un fait qui se produit maintenant.
L'apôtre Jean enseigne donc que le Christ est effectivement venu (lors de Son séjour sur la
terre) pleinement dans la chair humaine et qu'Il a été pour nous un exemple, en observant
fidèlement les commandements de Son Père. Mais ce n'est pas tout! Dans II Jean 7, Dieu a
inspiré l'apôtre à révéler que le Christ vient également maintenant — dans la chair.
De quelle manière?
Comme nous l'avons vu, Jésus a dit: «Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père
l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui» (Jean 14:23). C'est par
le Saint-Esprit que le Père et le Christ vivent dans le chrétien réellement converti — le
guidant, l'inspirant et le fortifiant afin qu'il puisse observer les commandements et vivre selon
le mode de vie divin!
L'apôtre Paul a aussi clarifié ce point en écrivant: «J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce
n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans
la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi» (Galates 2:20).
Voilà la «clé»!
Certains adversaires religieux défient le véritable chrétien en disant: «On ne peut observer
les dix commandements, car ils sont spirituels, alors que nous ne sommes que physiques.»
Celui qui est guidé par le Saint-Esprit de Dieu répondra: «Il est vrai que, de par nous-mêmes,
nous en sommes incapables. Par contre, en nous soumettant au Saint-Esprit de Dieu, nous en
serons capables et nous les observerons! Étant donné que le Christ vit en nous, Il nous aide à
ne pas tuer, ni voler, ni mentir, ni commettre l'adultère, ni convoiter, ni déshonorer nos
parents; Il nous aide aussi à ne pas transgresser les sabbats de Dieu, à ne pas pratiquer
l'idolâtrie, à ne pas prendre le nom de Dieu en vain ou à ne pas avoir un autre dieu devant Sa
face. Il nous arrive parfois de tomber, mais il suffira que nous nous en repentions et que nous
confessions nos péchés à Dieu pour obtenir Son pardon (I Jean 1:8-9). Nous nous remettrons
ensuite à marcher selon la voie de Dieu et, grâce à Son Esprit, nous continuerons à croître
dans la grâce et dans la connaissance. Nous ne sommes pas parfaits. Cependant, par le Christ
qui vit Sa vie en nous, nous nous dirigeons vers la perfection, en marchant selon la Loi de
Dieu, qui est la base de notre mode de vie.»
Le Christ vit dans le véritable chrétien
La doctrine de l'Antéchrist enseigne que le Christ ne vit pas vraiment Sa vie dans Son peuple,
aujourd'hui. Elle soutient, à tort, que les chrétiens peuvent mener une vie différente de celle
que Jésus a vécue tout en demeurant Ses véritables disciples. Cette doctrine contient l'idée
selon laquelle le Christ aurait pratiqué la justice à notre place — en nous dispensant de la
pratiquer. «Il nous suffit de L'accepter, disent-ils, pour que Sa justice nous soit imputée»!
C'est comme si Dieu S'imaginait que nous sommes justes, alors que nous ne le sommes pas!
Une telle doctrine n'est qu'un mensonge!
«Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement» (Hébreux 13:8). Il vivra en
vous et en moi, aujourd'hui, le même genre de vie qu'Il mena il y a près de deux mille ans,
lorsqu'Il parcourait la terre en tant qu'être humain. À cette époque-là, Il enseigna
formellement l'obéissance à tous les commandements divins (Matthieu 5:19). Nous avons
déjà vu la réponse qu'Il a donnée au jeune homme qui Lui demandait ce qu'il fallait faire pour
obtenir la vie éternelle: «Observe les commandements» (Matthieu 19:17). Vers la fin de Sa
vie physique, Il instruisit ainsi Ses disciples: «Si vous gardez mes commandements, vous
demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et
que je demeure dans son amour» (Jean 15:10).
De nos jours, il existe un nombre considérable de prédicateurs qui enseignent la doctrine de
l'Antéchrist, une doctrine qui approuve la désobéissance aux commandements de Dieu — une
doctrine «sans oeuvre». L'apôtre Paul a dit d'eux: «Ces hommes-là sont de faux apôtres, des
ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan
lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se
déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres» (II Corinthiens 11:13-
15). Avez-vous remarqué que ces versets déclarent que Satan a des ministres qui ont
l'apparence de la justice? Ironiquement, leur fin — leur récompense ultime — sera selon
leurs oeuvres, celles-là même qu'ils cherchent à nier.
Dieu S'attend à ce que nous obéissions à Ses commandements, que nous pratiquions de
bonnes oeuvres et que nous vivions de toute parole qui sort de Sa bouche. Lorsque vous
aurez bien compris ce principe, vous comprendrez ce qu'est l'esprit de l'Antéchrist; vous
saurez aussi comment éprouver les idées et les doctrines — quelles qu'elles soient — afin de
savoir si elles sont de Dieu. Puis, en étudiant soigneusement Sa parole et en priant sans cesse,
vous acquerrez une meilleure compréhension du véritable but de la vie, tout en ayant avec le
Dieu vivant une relation intime, une relation que vous n'auriez jamais crue possible.
Vous saurez discerner celui qui est véritablement de Dieu — ainsi que la véritable Église de
Dieu qui proclame fidèlement le même Évangile que celui que Jésus-Christ prêcha. En ces
temps de la fin, ce même message d'obéissance aux enseignements et au Royaume de Dieu
doit être prêché par Son Église pour servir de témoignage à toutes les nations (Matthieu
24:14). Ce message est celui que vous lisez en ce moment!
Dans Apocalypse 12:17, la véritable Église de Dieu est décrite comme une femme persécutée
par le diable. Cette Église est un reste. Ses membres sont ceux «qui gardent les
commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus». Apocalypse 14:12 donne
une description similaire des véritables saints de Dieu, en déclarant: «C'est ici la
persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus.»
Oui, par le Saint-Esprit, Jésus-Christ vit dans Son peuple, aujourd'hui. En nous soumettant à
Lui, notre vie sera une vie d'obéissance totale, comme le fut celle de Jésus dans la chair.
Nous devons faire nôtres Ses habitudes et Son mode de vie, en tous points, parce que Lui, Il
ne change pas! Et Il vivra en nous! Dès lors, Dieu le Père et le Christ seront tout à fait sûrs
que nous Leur sommes pleinement soumis. Ils pourront ainsi continuer à nous communiquer
la nature et le caractère divins — nous préparant à devenir des rois et des sacrificateurs dans
le Royaume de Dieu qui sera bientôt établi sur cette terre.
En tant que véritables chrétiens, nous pourrons alors dire avec l'apôtre Paul: «J'ai été crucifié
avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis
maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même
pour moi» (Galates 2:20).
Examinez-vous vous-même, honnête-ment. Aviez-vous vraiment compris auparavant ce
qu'est le christianisme? Le Christ vit-Il réellement Sa vie en vous? Avez-vous la «force»
spirituelle pour agir conformément à la connaissance qui vient de vous être révélée?




L'Antéchrist (Spiritualité, Nouvel-Age - Religions)    -    Auteur : Diba - Afrique du Sud


2021 visiteurs depuis 2007-01-27
dernière mise à jour : 2007-01-27

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #204