Spiritualité, Nouvel-Age - Channeling
DESOBSESSION

PAR L'ESPRIT ANDRÉ LUIZ
Psychographié par
Francisco Cândido Xavier et Waldo Vieira
Traduction: Centre d'Etudes Spirites de Genève - 1992


UN LIVRE DIFFERENT
Jésus lui demanda: "Quel est ton nom ?" Il répondit: "Légion !" Car plusieurs démons étaient entré en lui.
Luc, 8 : 30
Accomplissant un travail de désobsession, au pays des Gérasséniens, nous voyons Jésus discuter
fraternellement avec le possédé qui s'était présenté à lui, tout en se faisant écouter par les esprits désincarnés
malheureux.
Il est important de noter que, répondant à la question posée par le Maître quand à son nom, le médium,
conscient de la pression dont il souffrait de la part des Intelligences perturbées, lui répondit par le nom de "Légion" et
l'apôtre ajoute que l'obsédé agissait ainsi, parce qu'en lui, avaient pénétré plusieurs démons.
Nous savons aujourd'hui, au travers des paroles textuelles du Codificateur de la Doctrine Spirite Allan Kardec,
au paragraphe 6 du chapitre XII: "Aimez vos ennemis" de "L'Evangile selon le Spiritisme" que "...ces démons ne sont
autres que les âmes des hommes pervers qui n'ont point encore dépouillé les instincts matériels..."
Lors de cet épisode, nous voyons le Christ discuter simultanément avec le médium et les entités
communicantes, dans le but élevé de l'orientation collective, nous enseignant que la désobsession n'est pas une chasse au
phénomène mais, au contraire, un travail patient d'amour allié à la connaissance et au raisonnement associés à la Foi.
Que ce soit dans le cas d'une simple influence ou lors des cas de possession profonde, l'esprit médianimique est
jugulé par des pensées extérieures à lui-même, en processus d'hypnose, desquels il ne pourra se libérer que
progressivement. De là, ressort la nécessité de vulgarisation de l'assistance systématique aux désincarnés prisonniers de
l'insatisfaction ou de l'angoisse, par l'intermédiaire des compagnons consacrés à ce genre de services, qui demandent une
patience et une compréhension identiques à celles qui caractérisent les infirmiers dédiés au secours des frères perdus
dans les méandres de la psychose, dans les cliniques psychiatriques.
Ressentant de près cette nécessité, notre ami André Luiz a préparé ce livre, différent de ceux qui constituent sa
collection studieuse des thèmes de l'âme, dans le but de favoriser la formation de nouveaux groupes de moissonneurs du
bien, qui se proposent d'aider ceux qui se retrouvent loin de la réalité, en dehors du champ physique.
Alors que l'ignorance réclame le dévouement des professeurs des écoles, et que la psychopathologie demande
l'abnégation des médecins, qui utilisent la parole equilibrante, dans leurs cabinets de psychanalyse, il n'est que plus juste
que l'aliénation mentale des Esprits désincarnés exige l'assistance fraternelle des coeurs amis, accompagnée de
suffisamment de compréhension et d'amour pour participer aux travaux de soulagement, pratiqués dans les temples
spirites actuellement dédiés à la récupération des aspects clairs et simples du Christianisme.
Soulignant donc, dans ce livre, les efforts précieux de synthèse en ce qui concerne le soulagement des obsédés
par des collaborateurs de toutes conditions,nous prions le Seigneur, qu'il nous soutienne tous, incarnés et désincarnés,
dans l'oeuvre à réaliser. Car les obsédés et obsesseurs, liés consciemment ou inconsciemment à la désorientation, dans
ce monde ou dans l'au-delà, sont nos frères qui doivent être secourus, des compagnons qui font partie de notre famille
terrestre; et l'assistance à la famille n'est pas une tâche que nous pouvons reléguer à la sphère des anges, mais une
obligation intransférable dont nous sommes responsables.
Emmanuel
Uberaba, le 2 janvier 1964
(Page reçue par le médium Francisco Cândido Xavier)
DESOBSESSION
Diverses thérapeutiques sont étudiées pour tenter de supprimer les maux qui flagellent l'Humanité. Les
antibiotiques enrayent les processus infectieux, les instituts de recherches se penchent sur la pathologie du cancer, la
chirurgie s'étend même au coeur pour pallier à ses défauts, et les vaccins immunisent des milliards d'êtres.
Cependant, à côté de toutes les infirmités qui maltraitent le corps physique, nous subissons ici-bas et dans l'audelà
les calamités de l'obsession, déséquilibre des esprits.
Au-delà des trames physiologiques qui entrelacent le véhicule organique dont bénéficie l'Esprit, lors de son
stage éducatif sur terre, il est possible d'identifier les situations obscures, dans lesquelles les forces magnétiques,
désajustées par la pensée sans contrôle, assimilent des forces magnétiques de la même teneur, établissant ainsi
l'aliénation mentale, qui varie du simple tic à la folie, passant par les phobies de tout genre et les maladies fantômes.
On les voit dans toutes les classes sociales, de celle des personnes bénéficiant de hautes capacités intellectuelles
à celle où respirent des compagnons en manque de notions des plus élémentaires de l'alphabet, se transformant souvent
en tragédies passionnelles, faits divers, ou en folie menant à l'hospice. Sans même citer les problèmes de la dépression,
les délires sexuels, les syndromes d'angoisse et les conflits domestiques.
Des Esprits incarnés et désincarnés, malades, entrent en syntonie les uns avec les autres, amenant des dégâts et
des perturbations chez ceux qui en souffrent l'influence vampirisante, tels des parasites rompant toutes les défenses d'une
plante noble et finissant par la terrasser.
Après réflexion, avide de coopérer au traitement de ces maux dont la symptomatologie est encore imprécise,
nous avons imaginé l'organisation de ce livre, le dédiant à tous les compagnons qui manifestent de l'intérêt dans le
secours aux obsédés. Livre qui se caractérise par sa simplicité absolue dans l'exposition des aspects indispensables à la
constitution et sustentation des groupes spirites dévoués à l'oeuvre libératrice et guérisseuse de la désobsession. Livre
qui puisse servir dans les locaux dédiés à ces travaux, qu'ils se situent aux fins fonds des zones rurales ou dans les
édifices des grandes villes, livret de travail dans lequel les images renforcent les explications textuelles, de telle manière
que les travailleurs de la Doctrine Spirite puissent s'occuper de la désobsession suivant la ligne des principes codifiés
par Allan Kardec.
Aucune institution spirite ne peut, se désintéresser de ce travail nécessaire à l'hygiène, l'harmonie, le soutien ou
la récupération de l'esprit humain, car ilontre bien comment aider, d'une part les, désincarnés souffrants, et d'autre part
lesincarnés démunis de connaissance intime, qui en souffrent l'activité déprimante, quoique parfois involontaire.
Chaque temple spirite doit et a besoin d'avoir sa propre équipe de serviteurs de la désobsession, même si cela
n'est pas dans le but de soulager les victimes de la désorientation spirituelle, mais pour sa propre défense et son avenir.
Nous offrons, de cette manière, ces pages sans prétention, à ceux qui se sentent assez d'amour envers ceux qui
errent dans les ténèbres, victimes des illusions et passions qui les consument, restreints aux bornes de l'ignorance, sur
Terre ou au-delà de la Terre, dans les tourments et délires de leur "ego". Remettons-les aux amis qui puissent
accompagner notre désir de connaître et mesurer l'extension et la gravité du problème, et rappelons-nous, en toute
reconnaissance, que le Spiritisme est le Christianisme Rénové et que Jésus est le pionnier numéro un de la désobsession,
orientant des Esprits malheureux et traitant les obsédés, de toutes les sortes.
André Luiz
Uberaba, le 2 janvier 1964 (page reçue par le médium Waldo Vieira)
1
PREPARATION POUR LA REUNION: REVEIL
Le jour choisi pour les travaux de désobsession, les participants de l'équipe doivent, avec rigueur, cultiver une
attitude mentale digne, dès la première heure.
Dès le matin, lors du réveil, le dirigeant, les auxiliaires d'orientation, les médiums d'incorporation, les
compagnons de soutien et même ceux qui seront en visite occasionnelle, doivent élever le niveau de leurs pensées, soit
en priant, soit en recherchant et recevant des idées de nature supérieure.
Des intentions et des paroles pures, des attitudes et des actions propres et nettes.
Il faut éviter délibérément les accrocs et les disputes, montrant de la patience et de la sérénité, et rester audessus
de tous les problèmes qui peuvent se présenter durant la journée.
Il s'agit de la préparation à un sujet grave: l'assistance à des désincarnés moins heureux, sous la supervision des
instructeurs de la Vie Spirituelle.
Imaginez-vous à la place des Esprits qui nécessitent du secours et vous comprendrez la responsabilité que vous
assumez.
Chaque composant du groupe est une pièce importante dans le mécanisme du service. Tous, dans le groupe,
sont des instruments.
2
PREPARATION POUR LA REUNION: ALIMENTATION
L'alimentation sera légère, pendant les heures qui précèdent le service d'échange spirituel.
Hors de question de vous gaver de viandes sans nécessité.
Estomac plein, cerveau maladroit.
La digestion laborieuse consomme une bonne part d'énergie, empêchant le fonctionnement clair et ample de la
pensée, qui exige de la sécurité et de la subtilité pour s'exprimer lors des activités de désobsession.
Les plats légers sont recommandés, ainsi que des quantités modérées, voire minimales. Nous estimons inutile
de ressasser un quelconque commentaire sur l'usage impropre de l'alcool, et nous borner à observer qu'il serait mieux
pour nos amis encore attachés à l'usage de la fumée, du café , de la viande et des épices excitants, d'en modérer la
consommation durant le jour choisi pour la réunion, voire de s'en passer totalement, comprenant que la position idéale
sera toujours celle du participant qui se présente à la porte du temple sans un quelconque problème relatif à la digestion.
3
PREPARATION POUR LA REUNION: REPOS PHYSIQUE ET MENTAL
Après son travail, qu'il soit professionnel ou domestique, manuel ou intellectuel, le travailleur en désobsession
préservera un horaire possible de récupération de l'âme et du corps.
Repos externe et interne.
Relaxation, avec des pensées édifiantes.
Abstention de pensées impropres.
Aspirations célestes.
Distance des préoccupations intérieures.
Préparation intime, pouvant inclure la lecture morale et salutaire.
Création d'une ambiance particulièrement respectable, dont les agents spirituels nobles et purs, soutiendront les
instructeurs dans la composition des ressources de soulagement et d'éclaircissement aux frères qui, même sans leur habit
physique, souffrent encore.
Les responsables des tâches de désobsession doivent comprendre que les communications réclament de la
spontanéité et que la préparation citée auparavant est générale, sans fixation de l'esprit en exigences ou gratifications de
sentiment personnel.
4
PREPARATION POUR LA REUNION: PRIERE ET MEDITATION
Chez vous, quelle que soit la position que vous occupiez dans le groupe, consacrez à la prière et à la méditation
au moins quelques minutes durant les heures qui précèdent la réunion.
Dirigez votre esprit vers le Haut.
Eloignez-vous, en esprit, des vulgarités du terre à terre et priez, cherchant votre inspiration dans la Grande Vie.
Réfléchissez à ce que, dans peu de temps, vous serez en contact, quoique léger, avec des frères habitant le
Monde Spirituel, où vous irez également un jour, et anticipez le culte de la sympathie et du respect, de la compassion
productive et de la bonté laborieuse envers tous ceux qui ont perdu leur corps physique sans avoir atteint la maturité
spirituelle.
De cette manière, vous progresserez sur le chemin d'une collaboration digne des bienfaiteurs désincarnés, à qui
est attribué le légitime ministère du bien
5
SURMONTER LES OBSTACLES: LES INTEMPERIES
C'est l'heure de partir pour la réunion.
Il est nécessaire de vaincre les caprices que le temps peut nous présenter.
L'approche imminente d'une pluie torrentielle ou d'un vent tempétueux n'est pas rare, pouvant nous apparaître
comme un empêchement normal.
Pluie ou froid. #
Ne considérez pas ceci comme un obstacle insurmontable.
L'ouvrier de la désobsession aura le soin d'expliquer la situation, avec délicatesse, franchise et humilité, sans
cacher le mobile de son absence imminente. Non seulement il sera fidèle au devoir mais il s'attirera la sympathie du
visiteur, tout en bénéficiant de son très utile soutien vibratoire.
7
SURMONTER LES OBSTACLES: CONTRETEMPS
Dans la série des obstacles qui paraissent déterminés à empêcher le serviteur de la désobsession à exécuter son
travail, parfois d'une manière intelligente, les plus imprévus et les plus insolites peuvent se présenter.
Un enfant tombe et fond en larmes...
La clé de la porte d'entrée reste introuvable...
Un message arrive, à l'imprévu, avec sa dose de préoccupations...
Quelqu'un téléphone pour demander une faveur...
La voiture ne veut pas démarrer...
La ville est pleine d'embouteillages...
Le collaborateur des services de secours aux désincarnés souffrants ne peut hésiter. Il trouvera immédiatement
une solution raisonnable pour chacun de ces petits problèmes, afin de poursuivre son chemin à la rencontre des
obligations spirituelles qui l'attendent, se rappelant que même les fêtes de famille, les anniversaires ou autres festivités
ne doivent pas être considérées comme des excuses valables.
8
OBSTACLES NATURELS
Il existe cependant des circonstances qui, face aux travaux de désobsession, se caractérisent comme des
obstacles naturels.
Un voyage imprévu, par exemple.
Il se peut qu'il soit inévitable pour des raisons professionnelles.
Dans d'autres cas, une maladie grave apparait à la maison, chez un familier ou le médium lui-même,
l'empêchant ainsi de participer à la réunion.
Il ne faut pas négliger les empêchements dus aux maladies épidémiques, telles la grippe, et, chez nos soeurs, les
soins dus à la grossesse ou les malaises périodiques, caractéristiques de l'organisation biologique féminine.
Se retrouvant devant l'impasse, il est important que le compagnon entre en contact avec les responsables de la
réunion, le plus rapidement possible, conscient qu'il doit participer au maximum à l'harmonie de l'équipe.
9
TEMPLE SPIRITE
Au fur et à mesure de notre compréhension, en ce qui concerne les réalisations de caractère médiumnique, nous
percevons que les tâches relatives à la désobsession requièrent la sécurité de l'ambiance du temple spirite.
Pour comprendre ceci, il suffit de se souvenir du nombre de malades devant se soigner à l'hôpital, bien que
beaucoup récupèrent à la maison.
Si, à la maison, nous avons tout pour les premiers soins, il est clair que la clinique ou l'hôpital est bien mieux
appareillé pour répondre à certains besoins.
Dans un temple spirite, les instructeurs désincarnés parviennent plus facilement à localiser les ressources
spirituelles pour le traitement et le secours aux obsédés et obsesseurs. Pour cette raison, il est préférable d'exercer le
ministère de désobsession entre les murs de nos écoles de la foi vivante. #
Sur la table, aucune nappe, aucun objet encombrant, pots, vases, aucun ornement inutile. Simplement quelques
livres de base de la Doctrine Spirite, de préférence "Le livre des Esprits" et "L'Evangile selon le Spiritisme" et un autre
volume, développant la pensée kardekienne, conjuguée avec les enseignements du Christ.
Autour de la table, des chaises, en nombre correspondant exactement au nombre de participants.
En plus des chaises des participants, il pourra y avoir un banc ou quelques chaises supplémentaires pour
d'éventuels visiteurs.
Une montre ou une horloge sera à disposition, soit à portée de main, soit au mur, permettant ainsi de respecter
les horaires et la discipline, de même qu'un éventuel enregistreur pourra être disposé dans un endroit adéquat, désigné
par le dirigeant du groupe.
11
ARRIVEE DES PARTICIPANTS
Les bienfaiteurs spirituels en service d'assistance aux frères désincarnés souffrants, souhaitent toujours que
l'arrivée des participants de l'équipe dans les locaux des travaux, s'effectue dans le plus grand respect.
Pas de bruit, tumulte, cris ou éclats de rire.
Rappelez-vous que, dans les hôpitaux, les visiteurs s'approchent des malades pleins d'attentions, d'égards et
d'amour.
L'oeuvre de secours va bientôt commencer.
Il est nécessaire de diriger les sentiments vers le silence et la compassion, la bonté et l'élévation des points de
vue, de telle sorte que l'ensemble de l'équipe puisse fonctionner harmonieusement à la construction du Bien.
12
CONVERSATIONS AVANT LA REUNION
Lorsque certains arrivent plus tôt, il reste toujours un temps libre pour les conversations fraternelles. Il est
recommandé aux moissonneurs du groupe d'éviter des visites, même rapides, aux lieux voisins, que ce soit la maison
d'amis ou que ce soit un restaurant, afin d'éviter la dispersion des forces.
Il est aussi compréhensible d'éviter absolument d'aborder des thèmes contraires à la dignité du travail qui est
sur le point d'être réalisé.
Evitons les plaisanteries, les histoires drôles ou les allusions négatives à qui que ce soit.
Evitons les critiques, les commentaires sur des scandales, les lamentations, les aigreurs et les ironies.
Toute référence verbale à un sujet est un facteur d'induction de forces.
Si nous avons l'occasion de discuter avant la réunion, que nos paroles soient de bon ton, édifiantes et qu'elles
participent à la pacification du climat du local, et non aux sources de perturbations.
13
LE DIRIGEANT DE LA REUNION
Le dirigeant des travaux de désobsession ne peut oublier que la Spiritualité Supérieure compte sur lui comme la
pierre fondamentale dans l'oeuvre à réaliser.
Direction et discernement.
Bonté et énergie.
Bien sûr, personne n'exige de lui des qualités supérieures à tout un chacun; cependant, le responsable de
l'assistance aux désincarnés doit comprendre que ses fonctions, face aux membres du groupe, médiums et visiteurs, est
semblable à celle d'un père dans le milieu familial.
Autorité basée sur l'exemple.
Coutume d'étudier et de prier.
Dignité et respect envers tous.
Affections sans privilèges.
Douceur et fermeté.
Sincérité et compréhension.
Conversation constructive.
Pour se maintenir à la hauteur morale nécessaire, le dirigeant accordera la même attention à tous les membres
de l'équipe, sans faveurs, tel un professeur correct et noble face à ses élèves. Face aux Instructeurs Spirituels, dans sa
position de médium d'orientation responsable, il désignera deux ou trois compagnons, sous sa propre orientation, qui lui
serviront d'assesseurs et de substituts éventuels.
14
PONCTUALITE
Ponctualité: thème essentiel du quotidien, discipline de la vie.
Les administrations n'apprécient guère les fonctionnaires systématiquement en retard.
A la maison, nous aimons les tâches accomplies, les devoirs mis à jour et apprécions ceux qui les remplissent.
D'habitude, nous sommes à l'heure lors de nos rendez-vous avec des personnes importantes, faisant preuve
d'estime et de respect.
L'entrevue avec un industriel...
La conversation avec un Ministre de l'Etat...
Dans les tâches de désobsession, il est facile de comprendre que les bienfaiteurs spirituels et d'autres amis
désincarnés quittent leurs obligations de la Vie Supérieure, pour nous aider et nous secourir.
La ponctualité est toujours un devoir, mais lorsqu'il s'agit de désobsession, elle prend un caractère solennel.
Il ne peut y avoir de fautes dans le service par notre responsabilité. N'oublions pas que l'échec est souvent le
résultat malheureux des retardataires et des absents.
L'horaire initial des travaux de désobsession doit être ponctuel, alors que la fin des activités varie selon les
circonstances.
Il est recommandable de fermer la porte d'entrée quelques minutes avant l'ouverture de la réunion,pendant le
temps de la lecture de préparation.
15
MOBILIER
Non seulement il faut éviter que le mobilier ne comprenne quoi que ce soit qui rappelle les rituels, amulettes,
symboles ou idoles de n'importe quelle nature, mais il faut qu'il se compose de pièces simples et robustes.
La table doit être solide, de même que les chaises, sans décoration superflue, rappelant un famille austère.
Si nous avons à ajouter quelque chose, contentons-nous de deux bancs, pour les visites éventuelles ou le
secours des passes magnétiques à un compagnon qui pourrait en avoir besoin, à une certaine distance du cercle formé
par la communion des pensées.
Evitons les tapis, vases, tableaux et autres décorations, se souvenant que cet endroit est consacré, avant tout, au
soulagement d'Esprits souffrants, ou d'aliénés mentaux authentiques, nécessitant d'un lieu simple et propre, capable de
les aider à oublier les quelconques illusions ou expériences moins heureuses sur la Terre.
16
LES CHAISES
Les chaises utilisées pour la réunion méritent des remarques particulières.
Evitons autant l'utilisation de fauteuils qui suggèrent la sieste, que des chaises démunies de toute protection,
telles des tabourets, par exemple, imposant un certain inconfort.
Utilisons des chaises massives, lourdes et de construction robuste, empêchant ainsi toute possibilité de chute ou
d'agitation excessive, habituelle chez les médiums en transe. Préférons les chaises de style simple, avec un dossier haut
et large, qui supporte fermement les ouvriers, plongés dans le secours spirituel à nos frères perturbés, au delà du plan
physique.
Evitons les chaises dépareillées ou grinçantes, qui provoquent des bruits incommodants et d'autres
perturbations dans le local.
17
ECLAIRAGE
L'éclairage du local, sera, sans aucun doute, absolument normal durant la phase de préparation, favorisant ainsi
la lecture.
Cependant, avant la prière initiale, le dirigeant diminuera la lumière ambiante, laissant à peine une ou deux
lampes allumées, de préférence de couleur rouge et de faible capacité, aux alentours de 15 watts. La raison se trouve
dans le fait que la projection trop intense de lumière sur l'équipe, peut nuire à certaines mesures de secours, mentalisées
et dirigées par les instructeurs spirituels, ces derniers directement responsables du service d'assistance, avec l'appui des
ressources médianimiques de l'équipe.
Les lampes seront placées à une distance respectable de la table des travaux, afin d'éviter de possibles
accidents.
Dans les locaux sans électricité, le responsable de la réunion diminuera l'intensité de la source de lumière
employée.
18
ISOLEMENT HOSPITALIER
La désobsession en soi est un acte clinique des plus sérieux.
On comprendra donc que l'espace qui lui est réservé, entre quatre murs, se voie attribuer l'importance d'une
infirmerie, dotée des ressources auxiliaires de la Spiritualité Majeure, pour le traitement et le secours des âmes
désincarnées, encore malheureuses ou désorientées.
Eloignons de l'acte de la désobsession tout sentiment de curiosité intempestive ou de formation spectaculaire.
Mettons-nous à la place des désincarnés en déséquilibre, et nous comprendrons sans peine le malaise que
pourrait provoquer la présence d'une personne étrangère à un acte d'assistance de ce genre.
Le soutien, l'orientation et les éclaircissements à des Esprits déments ou souffrants est un service pour qui est
capable de les comprendre et les aimer, en respectant leurs douleurs.
De ces aspects naît la nécessité absolue d'un isolement de style hospitalier dans le local destiné à de tels
services de secours et d'éducation, d'où la préférence du temple spirite, lorsque cela est possible, à d'autres locaux, pour
la pratique de la désobsession.
Dans ce sens, il est important que les travailleurs de la désobsession, notamment les médiums psychophones et
les médiums d'orientation aient la possibilité de visiter des cliniques et hôpitaux spécialisées dans le traitement de
certains malades, pour mieux comprendre les impératifs de prudence à respecter lorsqu'on traite des Esprits révoltés et
désabusés.
19
EQUIPEMENTS (ELECTRIQUES)
Les appareils ou équipements électriques, lors des réunions de désobsession, lorsque c'est possible, peuvent se
limiter à deux: Une torche électrique à piles, pour faire face à une quelconque panne de courant, et un enregistreur
magnétique, pour enregistrer les paroles des Esprits, principalement ceux qui se caractérisent par des manifestations
constructives. De cette façon il sera toujours possible de mieux fixer les enseignements ou expériences, dans l'objectif de
l'étude.
Nous répétons que le groupe utilisera un enregistreur seulement si cela est possible, sans que son absence soit
un empêchement à la réalisation du programme de la réunion.
Le dirigeant ou un compagnon indiqué par lui, se chargera des manipulations des appareils, prenant toutefois
des mesures de préparation du matériel avant la séance et les activités de l'équipe, évitant ainsi tout inconvénient
imprévu au dernier moment.
20
PARTICIPANTS DE LA REUNION
Les participants de la réunion, qui ne seront jamais plus de quatorze, se caractérisent, avant tout, par une
élévation des pensées et la correction des attitudes, avant, durant et après chaque activité.
Aucune préoccupation quant aux vêtements ou d'autres apparats.
Ils sont hautement conscients de se trouver dans cet endroit, pour y exercer fraternellement un mandat de
confiance.
Dans la Doctrine Spirite, il n'y a pas de place pour la foi aveugle. Cependant, évitons, lors d'une réunion de
désobsession, les recherches vaines, les questions inutiles et les remarques dépourvues de sens.
Tous les membres de l'équipe assumeront des fonctions spécifiques. Dans un groupe de quatorze personnes,
nous aurons, par exemple, de deux à quatre médiums d'orientation, de deux à quatre médiums passistes, et de quatre à
six médiums psychophones.
Les médiums d'orientation et passistes, en plus de leurs fonctions spécifiques, seront aussi utiles lors des
mesures de protection des médiums psychophones, chaque fois que ces derniers seront mobilisés.
Il est absolument nécessaire de comprendre que chaque participant de l'équipe est semblable à une pile
fluidique ou une lampe, qui sera sensibilisé ou non à l'énergie ou à la lumière qui leur sera demandée, en aide à ceux qui
gisent dans les ténèbres de l'esprit.
Il en ressort la nécessité impérative d'une haute teneur vibratoire chez les membres de l'équipe, pour que les
malades de l'âme puissent se réchauffer et retrouver équilibre et discernement.
Les participants incarnés de la réunion ne doivent pas céder à la somnolence, lors des travaux de désobsession, afin
d'éviter des dédoublements inutiles de la personnalité, ni se livrer à d'autres manifestations médiumniques.
21
VISITEURS - INVITES
Le service de désobsession n'est pas un département de travail compatible avec les réunions sociales qui,
quoique respectables, n'ont rien à voir avec le travail d'infirmerie spirituelle à développer, au bénéfice des frères
désincarnés, tourmentés par d'amères difficultés.
Même ainsi, il y a des cas où des amis spirites-chrétiens, demandent la permission d'assister au service, en
caractère d'observation constructive. Cependant, il faut prêter attention à ne pas les accueillir en trop grand nombre,
pour ne pas faire souffrir le climat vibratoire de la réunion.
Ces visites doivent cependant être les moins fréquentes possibles, et dans des circonstances réellement
acceptables sur le plan des travaux de désobsession, principalement lorsqu'elles servent de base à des activités
semblables.
Surtout, avant l'admission de telles visites, il est indispensable que les mentors du groupe soient consultés,par
respect pour les responsabilités qu'ils assument en faveur de l'équipe, bien que nous soyons parfaitement conscients que
l'orientation des activités repose sur la propre Doctrine Spirite et non sur la décision des amis désincarnés, même ceux
qui témoignent d'une condition élevée.
On comprendra qu'il est préférable de limiter la fréquentation d'un visiteur, à trois ou quatre réunions.
22
ABSENCE JUSTIFIEE
Souvent, il arrive qu'un des compagnons de l'équipe se retrouve dans l'impossibilité absolue de participer à
certaines activités.
Un voyage rigoureusement sans délai possible...
Un problème familier de caractère grave...
Une exigence professionnelle imprévue...
Une maladie subite...
Que notre ami, dans cette situation, n'oublie pas ses enagements envers l'oeuvre de désobsession et se dépêche
d'avertir directement le dirigeant de la réunion, chaque fois que c'est possible, même avec seulement quelques minutes
d'avance. Ainsi, la justification de son absence évitera les indisciplines qui passeront fatalement dans le champ mental
du groupe, par des appréhensions ou des remarques hors de propos.
De toute façon, même en nombre réduit, la réunion peut être réalisée.
23
L'ARRIVEE IMPREVUE D'UN PATIENT
En certaines occasions, apparaît un problème subit: l'arrivée de malades ou d'obsédés, sans préavis, que ce
soient des adultes ou des enfants.
Il est nécessaire de faire fonctionner le discernement et le bon sens du groupe.
Dans la plupart des cas, le malade et ses accompagnateurs peuvent être admis pour un bref instant, durant la
phase de préparation des services programmés. Là, le dirigeant de la réunion pourra décider que leur soient administrés
des passes, accompagnant la nécessaire orientation, pour qu'ils se dirigent, ensuite, aux groupes d'assistance ou d'étude.
Après avoir reçu leur bref traitement, ils se retireront du local.
Dans cette catégorie peuvent être également rencontrés les obsédés à peine influencés ou fixés, en phase initiale
de perturbation, pour lesquels, le contact indirect avec des esprits malheureux ou sérieusement perturbés, sans une
préparation adéquate, serait sans aucun doute nuisible, par leur susceptibilité ou leurs suggestions négatives, propres à
l'état de semi-lucidité dans lequel ils se trouvent.
Cependant, face à des cas d'obsession avancée, le groupe doit et peut accueillir l'obsédé et ses
accompagnateurs, sur les bancs ou les chaises prévues à cet effet, pour y recevoir l'assistance nécessaire.
24
EQUIPE MEDIUMNIQUE: MEDIUMS D'ORIENTATION
Au sein de l'équipe, les médiums d'orientation, inspirés sous la direction des Bienfaiteurs Spirituels, sont les
orienteurs de l'infirmerie et de l'assistance aux désincarnés souffrants. Ce sont eux, le dirigeant de l'équipe et ses
assesseurs, que les instructeurs de la Grande Vie utilisent directement pour l'enseignement et les soins directs.
Il est clair que ces compagnons s'occupent d'un des secteurs les plus importants de la réunion.
Voici quelques points de leurs caractéristiques et travaux fondamentaux:
Prêter attention à leur intuition, pour recevoir, assurément, les suggestions et pensées des bienfaiteurs 1.
spirituels qui conduisent la réunion.
Toucher le corps du médium seulement si cela est nécessaire. 2.
Examiner les cas d'obsession surgissant au sein de l'équipe psychophonique, qui devraient être traités 3.
par la psychiatrie, pour que ces cas soient amenés vers l'assistance médicale.
4. Développer un tact psychologique, évitant des paroles ou attitudes violentes, mais fuyant la douceur
systématique qui anesthésie l'esprit, sans le nourrir, convaincus de la nécessité d'allier raisonnement et sentiment,
compassion et logique, pour que le secours verbal soit le plus salutaire.
Empêcher la présence d'enfants lors de la réunion de désobsession. 5.
D'autres aspects de leurs fonctions sont étudiées au chapitre 13 et aux chapitres 32 à 37.
25
EQUIPE MEDIUMNIQUE: MEDIUMS PSYCHOPHONES
Lors des réunions de désobsession, les médiums psychophones sont appelés à prêter leurs ressources
physiologiques aux esprits désincarnés souffrants, pour que ces derniers puissent être secourus.
Il leur faut une attitude de foi positive, basée sur la certitude d'être accompagnés par la Spiritualité Supérieure,
zélés dans leur supervision.
De par le fait que personne n'est appelé par hasard pour un travail d'une telle responsabilité et dimension
morale, il est facile de comprendre que le succès de l'oeuvre de lumière et libération, à laquelle ils ont été admis, dépend
de leur passivité constructive.
En vue de leur fonction spéciale de collaborateurs et médiums, ils est justifié de leur demander une attention
particulière aux points suivants, jugés essentiels pour le succès et la sécurité des activités:
Développement de l'autocritique. 1.
Reconnaissance des propres erreurs, lors du travail médiumnique, de façon à améliorer la capacité de 2.
transmission.
Sensibilisation au fait que le médium est responsable de la communication qu'il transmet. 3.
Absence de susceptibilité face aux commentaires et suggestions des compagnons et orienteurs, en 4.
tirant profit des observations et avertissements pour améliorer le service.
Etablissement d'un seul groupe, évitant les inconvénients du travail de désobsession simultané en 5.
plusieurs groupes.
6. Contrôle total de soi-même, pour accepter ou refuser l'influence d'un esprit désincarné, entre autres,
refuser toutes les expressions impropres, gros mots et injures qu'une entité voudrait prononcer par son intermédiaire.
Intérêt réel dans l'auto-développement des sentiments et de la culture. 7.
Refus et défense permanente de toute flatterie et de toute louange, tout en sachant remercier ceux qui 8.
les soutiennent dans cette démarche.
Discernement naturel de la qualité des Esprits qui recherchent ses facultés, soit par les impressions 9.
dues à sa présence, les effluves magnétiques ou sa condition globale.
Utilisation d'habits adéquats et pratiques pour le travail, s'allégeant des objets qui peuvent devenir 10.
encombrants, tels des lunettes, bijoux, montres et stylos.
26
EQUIPE MEDIUMNIQUE: MEDIUMS PASSISTES
Au sein des moissonneurs du bien qui font partie de l'équipe, nous pouvons souligner la collaboration des
médiums passistes, toujours attentifs à une demande d'aide, au cours de la réunion.
Diligence et dévouement.
Vigilance et spontanéité.
Une fois, c'est un problème à résoudre pour les propres collègues d'activité, une autre fois un médium
psychophonique mort de fatigue, ensuite un appel d'aide de la part d'un orienteur pour aider un esprit désincarné, et, à la
fin de la réunion, l'assistance routinière.
Les médiums passistes traceront eux-même leurs disciplines en matière d'alimentation et d'entraînement, afin de
pouvoir subvenir pleinement aux besoins du groupe. Les médiums d'orientation pourront accumuler aussi la fonction de
médium passiste (cependant ils n'accumuleront pas la fonction de médiums psychophone, de sorte à ne pas se laisser
influencer par des Esprits souffrants).
27
LIVRES CONSEILLES
Les livres de la lecture préparatoire du groupe seront, préférentiellement:
"L'Evangile selon le Spiritisme" 1.
"Le Livre des Esprits" 2.
Un oeuvre auxiliaire commentant les principes kardequiens, à la lumière des enseignements du Christ. 3.
Ces ouvrages seront suffisants pour que les membres de la réunion puissent entrer en harmonie dans une même
ligne de pensées, sur les thèmes vitaux du Spiritisme Chrétien, créant une atmosphère vibratoire adéquate pour le travail
en perspective.
Le "Livre des Médiums" et d'autres ouvrages techniques en corrélation ne devraient pas être lus lors des
réunions de désobsession, mais seulement en d'autres occasions, comme il est indiqué aux chapitres 66 et 72.
28
LECTURE DE PREPARATION
La lecture préparatoire, sans dépasser le temps limite de 15 minutes, sera constituée, de préférence, de:
un passage de l'"Evangile selon le Spiritisme"
une des questions du "Livre des Esprits"
-
-
un passage d'un des livres de commentaires évangéliques, basé sur l'oeuvre d'Allan Kardec. -
Après la lecture, le dirigeant retirera les livres pour les garder en lieu sûr.
Le contact avec les enseignements spirites, avant l'échange entre le groupe et les frères désincarnés, encore
souffrants, établit l'édification morale de l'ambiance, favorisant l'intégration vibratoire du groupe pour le secours
fraternel qui va se dérouler.
L'équipe évitera de commenter les thèmes exposés, attentifs à entrer en unisson, pour la réception des entités
infirmes, dans l'attente anxieuse de soulagement.
Récapitulant, le dirigeant fera la lecture, durant environ 15 minutes, avant le début prévu pour la réunion. Après
la lecture de la dernière page se fera la prière, pour que puissent, ensuite, commencer les activités programmées.
29
PRIERE INITIALE
Lors du début de la réunion, l'orienteur réduira l'illumination et prendra la parole pour formuler la prière
initiale.
Cependant, il prendra soin d'être concis, ne prolongeant pas la prière au delà de deux minutes.
Certains préfèrent la prière apprise 'par coeur', pourtant, il est recommandable que le dirigeant prie avec ses
propres mots, baignant l'équipe des sentiments qui lui parcourent l'âme.
Dans ce cas, la prière doit prendre le moins de temps possible, étant donné qu'il y a des entités angoissées par
l'attente de secours, de même que des malades réclameraient leurs remèdes.En diverses circonstances, elles se trouvent
déjà liées, depuis de nombreuses heures, à l'esprit du médium psychophonique, lui créant des troubles psychiques, voire
organiques, motif pour lequel le secours direct ne doit pas souffrir de retard.
30
MANIFESTATION INITIALE DU GUIDE (MENTOR)
Après la prière initiale, le dirigeant et l'équipe médiumnique attendront que le mentor spirituel du groupe se
manifeste au travers du médium psychophonique indiqué.
Cette précaution est nécessaire, parce que des situations et des problèmes existent, seulement en relation avec
les aspects de la doctrine appliquée au service, qui ne sont perçues que par le mentor.L'ami spirituel, en tant que
conducteur de la réunion et du groupe, face à la Grande Vie, devra parler au groupe, rappelant des détails, répondant à
d'éventuelles questions posées par le dirigeant, transmettant certains avertissements ou proposant certaines mesures.
Ces explications, juste avant l'exécution du programme de travail, sont indispensables pour l'harmonie des
agents et pour les aspects de service, même si le mentor ne fait que prononcer une prière par l'intermédiaire du médium,
signifiant et apportant ainsi la tranquillité dans tous les secteurs de l'instrumentation.
31
QUESTIONS ADRESSEES AU GUIDE
De temps à autres, au commencement de la réunion, le dirigeant éprouve le besoin d'écouter le mentor, à
propos de certains sujets déterminés.
Souvent, il s'agit d'un ami, désireux d'avoir accès à la réunion, ne pouvant être reçu sans une consultation
préalable; parfois, il s'agit de déterminer la localisation la plus adéquate pour les visites qui peuvent survenir; c'est le
conseil sur le traitement médical ou magnétique pour tel ou tel compagnon nécessitant subitement d'aide; c'est la
question inévitable au sujet des mécanismes de l'équipe ou la demande de coopération pour des cas imprévisibles.
Dans ces circonstances, le dirigeant attendra que le discours initial du mentor, par le truchement du médium
responsable, touche à sa fin, et lui adressera les questions qu'il considère comme étant indispensables et opportunes.
32
MANIFESTATION DU MALADE SPIRITUEL (I)
Les manifestations des malades spirituels s'étendront, entre toutes, au maximum entre une heure et une heure et
demi, de telle sorte que la réunion n'excède pas deux heures, à l'exclusion de la lecture initiale.
L'Esprit désincarné en condition de souffrance et de déséquilibre, se manifeste par le médium psycophonique
(aussi appelé médium d'incorporation), amenant avec lui toutes ses déficiences et ses angoisses. C'est pour cela qu'il
attend avec un mélange de bonté et sécurité, humilité et vigilance de la part de celui qui lui adresse la parole.
Il est naturel que nous comprenions que le visiteur est un malade, pour lequel chaque mot doit être un
médicament et un baume. Il est évident que nous ne pourrons être d'accord avec toutes les exigences qu'il formule; de
même, nous ne pouvons pas non plus exiger de sa part une compréhension normale, de laquelle il se trouve peut-être
encore éloigné.
Nous écoutons chaque Esprit en souffrance comme s'il était un proche très aimé, et nous tenterons d'atteindre
son être intime, pour parler à son coeur.
Dans ce chapitre et les suivants, nous parlerons de quelques attitudes naturelles des médiums psychophoniques
en transe.
33
MANIFESTATION DU MALADE SPIRITUEL (II)
A partir des dires de l'Esprit souffrant qui se manifeste, les médiums orienteurs en déduiront le sexe auquel ils
avaient appartenu, pour que la conversation puisse être menée dans la ligne psychologique idéale.
Ils analyseront, sans esprit de censure, discernant les cas d'animisme ou de mystification inconsciente qui
pourraient advenir, tentant d'éclairer patiemment et charitablement les désincarnés et les médiums en relation avec des
processus de manifestations obscures, agissant dans l'équipe avec le tact de qui retire soigneusement une tumeur sans
compromettre les organes avoisinants.
Ils neutraliseront toute tentative de défi ou de discussion passionnée avec les entités venant communiquer,
donnant même raison, parfois, à des Esprits malheureux, comprenant que le vrai travail de désobsession ne consiste pas
toujours à dénouer immédiatement le processus obsessif, car il arrive que la séparation de l'obsesseur et de l'obsédé
doive être progressive.
Ils utiliseront l'hypnose constructive, si elle est nécessaire au rétablissement des entités communicantes, soit
pour pratiquer la thérapie du sommeil, les remettant ensuite aux mains des instructeurs spirituels présents, soit en
favorisant la projection de tableaux mentaux propices à leur orientation, soit en improvisant des idées et des mesures
utiles à leur rééducation.
34
MANIFESTATION DU MALADE SPIRITUEL (III)
Au cours du travail médiumnique, les médiums d'orientation ne doivent pas pousser les médiums psychophones
à recevoir les désincarnés présents, en répétant des ordres ou des suggestions, mais laisser libre cours à la spontanéité,
facteur essentiel au succès de l'échange.
Les médiums d'orientation permettront que les Esprits souffrants s'expriment par les médiums psychophones,
sur un ton léger ou d'épanchement, pour autant que l'intégrité des médiums et la dignité de l'endroit ne soient pas
perturbées. Cependant, les orienteurs veilleront à ce que les manifestations respectent la discipline établie en relation au
temps.
Les médiums, psychophones ou d'orientation, feront très attention de ne pas négliger les activités spirituelles
qui leur sont confiées.
Les doutes et les attitudes suspectes, inconciliables avec l'oeuvre de charité à laquelle ils participent, peuvent,
maintes fois, leur faire perdre d'excellentes occasions d'exécuter des services de désobsession, permettant l'intromission
d'Intelligences perverses.
Les médiums de n'importe quelle oeuvre de désobsession, de même que tous les spirites, sont appelés à
respecter toujours plus les obligations familiales et professionnelles, et à rejeter toutes manifestations et attitudes
susceptibles de les faire tomber dans le piège du professionnalisme religieux.
Les dirigeants et leurs assesseurs doivent comprendre que l'orientation des désincarnés souffrants est semblable
à une psychothérapie de groupe, rendant nécessaire l'application, pour autant que possible, de méthodes évangéliques.
Attentifs au fait que l'essentiel de l'orientation est d'atteindre le centre d'attention de l'Esprit empêtré dans ses
idées fixes, afin de décongestionner son champ mental, les médiums s'abstiendront de tout discours ou divagations
inutiles.
35
MANIFESTATION DU MALADE SPIRITUEL (IV)
Il faut observer qu'il peut exister des médiums psychophones, désignés par nos Amis Spirituels pour certains
types de manifestations, correspondant à leurs tendances, caractère, formation morale et culturelle. Ainsi leurs
possibilités médiumniques se spécialisent peu à peu.
Il faut absolument être très attentifs pour ne pas se laisser aller à confondre ces nécessités de l'échange spirituel
avec ce que l'on appelle animisme, ou les supposées mystifications inconscientes.
36
MANIFESTATION DU MALADE SPIRITUEL (V)
Les médiums d'orientation devront toujours être attentifs et observer les caractéristiques des Esprit
déséquilibrés se manifestant, ces derniers pouvant être:
- des Esprits souffrants comparaissant pour la première fois;
- des récidivistes systématiques;
- des compagnons malheureux en relation avec le passé des médiums;
- des désincarnés de fraîche date, complètement désorientés;
- des homicides et des suicides;
- des cas de folie, voire zoanthropie;
- des malfaiteurs amenés pour qu'ils puissent se corriger;
- des frères paraissant exotiques, pour avoir désincarné à l'étranger;
- des intelligences dominées par les sarcasmes et la plaisanterie;
- des "vampires" conscients ou inconscients, intéressés à cacher la
vérité;
et toute une famille d'Esprits nécessiteux, avec divers degrés de souffrance et d'obscurité, qui, de ce fait,
appartiennent à l'échelle de l'ignorance et de la cruauté.
Il ne faut pas oublier que tous ont besoin de charité, de compréhension et de traitement adéquat, chacun
s'exprimant selon sa douleur ou ses problèmes, et, nécessitant: patience, dévouement, secours et compréhension
fraternels.
Il n'est pas possible de réaliser une désobsession sans le secours de la raison, mais les buts ne peuvent non plus
être atteints sans toucher les sources profondes du sentiment.
37
EXPLICATIONS, ECLAIRCISSEMENTS
Le dirigeant du groupe, aidé généralement par deux ou trois assesseurs, pour le travail d'éclaircissement et de
soutien rééducatif des souffrants désincarnés, assumera la direction des opérations, soit en parlant directement aux frères
moins heureux, soit indiquant un des ses auxiliaires.
La conversation sera menée en termes clairs et logiques, basée, toutefois, sur l'édification, sans la moindre
parcelle d'impatience ou de manque d'estime pour l'esprit communicant, même lorsqu'il y aurait des motifs d'amertume
ou d'hilarité.
L'orientation ne sera, cependant, pas trop longue, en vertu de certaines contraintes d'horaire et par le fait que
d'autres cas sollicitent l'attention.
Le discours rééducatif, sauf dans des cas exceptionnels, ne durera pas plus de dix minutes.
Si l'esprit manifestant perturbé persiste dans le brasier de la révolte ou dans l'obscurité des plaintes, et se
montre récalcitrant ou indifférent, le directeur ou l'assesseur demanderont l'aide des bienfaiteurs spirituels, pour que le
nécessiteux rebelle soit confié à l'assistance des organisations spirituelles, préparées pour ces cas.
Dans ce cas, l'hypnose bénéfique sera utilisée pour que le baume magnétique calme le compagnon perturbé.
Alors, il pourra être retiré de la cellule médiumnique, tel un malade désespéré, sur Terre, à qui l'on administre une dose
de calmant, pour qu'il puisse être dûment traité.
38
COOPERATION MENTALE
Il est impératif, pendant tout le temps des éclaircissements dirigés au souffrant désincarné, que les participants
maintiennent une harmonie de pensées, offrant ainsi un appui au dirigeant ou à son assesseur qui a la parole.
Ne vous laissez frôler par aucune idée de censure, cruauté, ironie ou scandale.
L'ami qui oriente le frère infortuné, autant que les compagnons qui l'écoutent, laisseront leur âme plonger dans
des vagues de sympathie et de solidarité, comme s'ils étaient en train de secourir un très cher parent, pour que l'esprit
nécessiteux trouve un appui réel dans les secours qu'il reçoit.
Il nous faut comprendre que le service d'assistance souffrirait de sérieuses perturbations, sans le concours
mental indispensable.
Le dirigeant prendra l'initiative de solliciter la coopération mentale du groupe, lorsque cette disposition sera
nécessaire. Il activera, ainsi, l'attention et le courage des compagnons qui pourraient être inattentifs ou somnolents;
l'ensemble en action est comparable à une dynamo où le courant mental doit circuler de manière équilibrée pour réaliser
le service le mieux possible.
39
MANIFESTATIONS SIMULTANEES (I)
Bien que parfois soumis à la pression des entités affligées, dont les douleurs ignorées se répercutent dans leurs
fibres les plus intimes, les médiums psychophones s'éduqueront, de manière adéquate, pour ne permettre des
manifestations de désincarnés inquiets et offrir leur médiumnité que lorsque le climat de la réunion leur assure le
concours de l'équipe.
De même, il est déconseillé d'orienter simultanément deux entités en carence d'aide, tout en assurant le
déroulement naturel de la réunion.
Même lorsque le médium sensitif possède des facultés de somnambulisme avancé, il peut et doit exercer son
auto-contrôle, se concentrant dans l'observation et l'étude. Il pourra ainsi participer avec la vigilance nécessaire,
exécutant en sécurité le travail de soins spirituels dont il est chargé.
40
MANIFESTATIONS SIMULTANEES (II)
Chaque médium ne peut assumer que deux manifestations par réunion. Sans cela, ils pourraient souffrir de trop
grandes dépenses d'énergie, dues à des manifestations successives, non souhaitables pour différentes raisons.
En toutes circonstances, le médium en service de désobsession ne doit jamais oublier l'équipe dans laquelle il
fonctionne. Il doit garder la conviction qu'au milieu d'elle, il assume la position d'un membre du corps, qui doit se
trouver à sa bonne place, pour que l'ensemble puisse travailler harmonieusement et de manière équilibrée.
41
INTERVENTION DU BIENFAITEUR
En certaines occasions, en pleine réunion, apparait un esprit désincarné, dans un état de pétrification quasiment
absolue.
Un tel déséquilibre de l'entité peut coïncider avec un moment moins heureux de l'esprit du médium, rompant
l'harmonie du groupe.
Le phénomène peut ainsi devenir manifestement désagréable. Dans ce cas, le mentor spirituel de l'équipe
pourra intervenir, s'il le juge opportun, occupant spontanément le médium responsable et participant au travail
d'orientation, parlant à l'esprit en communication ou au médium qui le transmet.
Dans d'autres circonstances, s'il le juge nécessaire, le dirigeant pourra solliciter l'intervention du mentor, par le
médium psychophone, afin de remédier au contretemps.
42
ATTITUDE DES MEDIUMS (I)
Le médium d'incorporation, tout comme le médium d'orientation, ne peut, en aucune circonstance oublier que
l'entité perturbée se retrouve, face à eux, tel un malade devant un infirmier.
Lors du secours spirituel, les bienfaiteurs et les amis des Sphères Supérieures, tout comme les compagnons
incarnés tels le dirigeant et ses assesseurs, représentent la figure des autorités compétentes lors d'un travail de cure. Le
médium psychophonique est appelé à agir comme un infirmier, contrôlant le malade autant que possible, et l'empêchant
de proférer des paroles obscènes et de se manifester par du tumulte.
Le médium psychophone doit se préparer dignement à la fonction qu'il exerce, sachant qu'il ne doit pas se
laisser manoeuvrer comme un fantoche à la merci des intelligences désincarnées. Au contraire, il doit être interprète et
infirmier, capable de participer, dans une certaine mesure, àla rééducation des Esprits rebelles qui récidivent dans le
mal. Le dirigeant s'en sentira fortifié dans son action édifiante et l'équipe pourra montrer le maximum d'efficacité lors du
travail d'assistance.
43
ATTITUDE DES MEDIUMS (II)
Même lorsque le médium est absolument somnambule, incapable de garder un quelconque souvenir de la
manifestation, à moitié "déconnecté" de son appareil physique, il conserve toujours assez de ressources pour contrôler
les sens corporels que l'Esprit communiquant utilise. Pour ceci, il pourra aussi compter sur l'aide des instructeurs
spirituels,afin de maîtriser correctement les manifestations.
Ne vous dites pas que c'est impossible. La désobsession est une oeuvre d'équilibre, de récupération de forces,
jamais d'agitation ni de théâtre.
Dans ce sens, il est bon de se rappeler qu'il existe le médium d'incorporation normal et le médium encore
obsédé. Et chaque fois que tel ou tel médium se montre encore sous l'emprise d'une obsession, il a besoin du secours
spirituel, d'éclaircissements et d'orientation, comme les entités perturbées demandant de l'aide.
Cependant, il existe des cas précis, lors desquels le médium psychophone n'arrive pas à contrôler toutes les
impulsions déchaînées de l'Intelligence désincarnéeen coomunication, de même qu'un infirmier ne parvient pas toujours
à calmer les extravagances d'un malade alité. Pourtant, même dans ces circonstances spéciales, le médium conscient de
ses responsabilités dispose des ressources nécessaires pour coopérer au secours spirituel, réduisant les inconvenances au
minimum.
44
MALAISE INATTENDU DU MEDIUM
Tout service, sur terre, prévoit la possibilité de failles compréhensibles.
Fréquemment, certaines pièces d'une voiture présentent des défauts, au milieu d'un voyage.
Un métier à tisser interrompt son tissage à cause de l'usure d'une pièce.
Lors de la désobsession, un malaise peut survenir chez un médium ou l'un des collaborateurs en action,
principalement lors d'une crise organique, franchement imprévue.
Dans ce cas d'incident, le compagnon ou la soeur ayant besoin d'assistance, restera en dehors du cercle d'action,
recevant le secours spirituel du milieu ambiant, à moins que la gravité du malaise ne l'oblige à retourner immédiatement
à la maison.
45
EDUCATION MEDIUMNIQUE (I)
Envers ses compagnons, le médium évitera de se laisser aller à des attitudes inconvenantes, tout comme il
contrôlera les expressions verbales, lorsqu'il se trouve sous influence ou en présence des désincarnés en déséquilibre. Il
s'efforcera de collaborer à l'administration du secours aux Esprits souffrants,en se retenant de proférer cris et jurons.
Les médiums n'oublieront pas que le local utilisé lors du service de désobsession est comparable à ceux de
l'intimité respectable d'un hôpital.
46
EDUCATION MEDIUMNIQUE (II)
Les médiums psychophones ne se permettront jamais de perdre le contrôle au point d'en arriver à faire tomber
des meubles ou objets quelconques, dérangeant l'ambiance.
Ils doivent se rappeler qu'ils ne sont pas à l'abri des manifestations moins heureuses qui peuvent se présenter.
Lors de la réunion, des bienfaiteurs désincarnés sont sur place, soutenant l'harmonie du local, et ils garantiront
les forces des médiums, pour que ceux-ci puissent exécuter proprement et avec dignité les tâches qui leurs sont
imparties.
47
EDUCATION MEDIUMNIQUE (III)
Une des attitudes particulièrement déconseillées est de permettre que les Esprits malades en communication,
n'essaient le moindre geste d'agression.
48
EDUCATION MEDIUMNIQUE (IV)
Un des devoirs impératifs consiste à empêcher que les manifestants malades ne perturbent le bon ordre par des
bruits ou des coups. Les médiums psychophones parviendront facilement à les contrecarrer.
49
EDUCATION MEDIUMNIQUE (V)
Les médiums psychophones doivent éviter, à tout prix, à n'importe quel moment de la réunion, de reposer la
tête sur leurs bras.
Cette position favorise le sommeil, désarticule la coopération mentale et ouvre une brèche facile à l'hypnose de
la part des malades désincarnés.
50
INTERFERENCES DU MALADE SPIRITUEL
Il se peut, qu'au cours de la manifestation d'un Esprit moins heureux, une autre entité malheureuse ou perturbée
interfère, en comparaissant tout à coup, par l'intermédiaire de tel ou tel médium psychophone ne possédant encore qu'un
faible contrôle sur soi-même.
Dans certains cas de désobsession, il arrive même que l'Esprit se manifestant provoque d'autres membres de
l'équipe, les citant nominativement, afin d'établir des conversations parallèles, marginales, sans aucun intérêt pour
l'orientation.
Le dirigeant adoptera immédiatement les mesures nécessaires afin d'éviter la perte de l'harmonie et le tumulte.
Il désignera immédiatement un assesseur qui se chargera de trouver une solution au problème. Ainsi l'interférence ne
dégénérera pas en perturbation, compromettant l'ordre de la réunion et menaçant l'effort de tous.
51
IRRADIATIONS
Le directeur de la réunion, en sollicitant des vibrations d'amour et de tranquillité pour ceux qui souffrent, de la
part des compagnons réunis, demandera le silence, pendant deux à quatre minutes, à la fin des tâches de désobsession
proprement dites.
Lui-même et les membres du cercle formeront des courants mentaux, par les meilleures pensées qu'ils puissent
avoir, soit par la prière silencieuse, soit par l'imagination édifiante.
Toute pensée est une onde de force créatrice et les pensées de paix et de fraternité, émises par le groupe,
construiront un climat adéquat de radiations bienfaisantes, offrant aux amis spirituels présents de précieuses ressources
pour la formation de divers secours, en bénéfice des membres du groupe, des désincarnés reçus et d'autres frères ayant
besoin de soutien spirituel à distance.
Un des membres de l'équipe, désigné par le dirigeant de l'équipe, pourra prononcer une prière à haute voix,
rappelant, lors de l'oraison, les malades spirituels qui se sont manifestés, les désincarnés qui ont participé
silencieusement à la réunion, les malades des hôpitaux et tous les frères nécessiteux de secours et d'aide, internés dans
des maisons d'assistance ou autres institutions.
52
PASSES
Aussitôt que le groupe se plonge dans le silence nécessaire aux irradiations, selon les instructions tracées par le
responsable, les médiums passistes quitteront leurs places habituelles et, tout en maintenant leur travail intérieur de
pensées constructives, effectueront les passes, les administrant à tous les membres du groupe, médiums ou non.
De semblables mesures devront être prises régulièrement, parce que le service de désobsession requiert
l'énergie de tous ceux qui sont présents. Les instructeurs spirituels sont prêts à restituer les dépenses de forces, par
l'intermédiaire de l'aide magnétique, qui se disposent à les servir, sans bruits superflus, pour ne pas troubler la paix et la
respectabilité de l'enceinte.
En dehors des circonstances normales, les médiums passistes n'appliqueront qu'exceptionnellement des passes
aux compagnons ayant besoin d'aide, en respectant avec austérité les dispositions établies, de façon à ne pas favoriser
des caprices et le manque de discipline.
53
IMPREVUS
Le groupe doit s'attendre à des imprévus.
Il existe ceux de nature externe, auxquels il ne faut pas prêter attention, tels des appels inopportuns, provenant
de personnes n'ayant pas la capacité de comprendre la gravité des travaux de secours, propres à la désobsession, des
coups frappés à la porte par des frères débutants et retardataires, encore insouciants de la discipline, des bruits allègres
du voisinage ou autres produits par des insectes, animaux, voitures, etc.
Citons aussi les inconvénients de nature interne,par example la lumière qui s'éteint brusquement ou le malaise
subit de quelqu'un.
Dans ces cas, le responsable prendra immédiatement des mesures pour que les problèmes en cours soient
dûment résolus.
54
MANIFESTATION FINALE DU MENTOR
A l'approche de la fin de la réunion, le dirigeant, après avoir vérifié que tous les sujets aient été couverts,
prendra la parole, expliquant que les activités sont dans leur phase finale, sollicitant, de la part des présents, des pensées
de paix et de réconfort, précisément en faveur des souffrants.
Ensuite, il demandera aux médiums passistes de remplir leurs fonctions et sollicitera le silence de l'assemblée,
pour que le médium désigné pressente si l'orienteur spirituel de la réunion ou un autre instructeur désincarné désire
transmettre un avis ou soumettre une connotation édifiante pour l'étude et la méditation du groupe.
Si le groupe dispose d'un enregistreur, il est important qu'il soit prêt à fixer la parole de l'ami qui se prépare
probablement à communiquer.
Au cas où il s'avère que l'orienteur désincarné ne désire communiquer aucun avis ou aucune instruction, le
médium indiqué le notifiera au dirigeant, afin qu'il puisse prononcer la prière finale et déclarer, ensuite, la réunion
terminée.
55
ENREGISTREMENT DU MESSAGE
S'il existe au sein du groupe, la possibilité d'enregistrer le message final, qui puisse servir à l'édification
commune, le responsable ne se chargera pas d'un travail de cette nature, mais désignera un compagnon pour l'aider.
Ce dernier sera le responsable direct du matériel que les bienfaiteurs spirituels utiliseront, devenant le gardien
attentif de l'enregistreur et de ses accessoires respectifs, comprenant que les services programmés pour chaque réunion
doivent être accomplis sans incidents ni oublis.
Le groupe prêtera attention à la parole de l'ami en communication, que ce soit l'orienteur du groupe ou un autre
bienfaiteur, sur sa recommandation.
Fréquemment, le visiteur acheminé par le mentor peut ne pas être une lumière de la Spiritualité Supérieure,
mais un compagnon converti récemment à la Vérité, disposé à conter ses propres expériences, presque toujours embuées
de souvenirs douloureux, dans le but d'être réconforté et éclairé.
De toute manière, la parole du visiteur spirituel, transmise par le médium, doit être écoutée avec le plus grand
respect, y cherchant, au delà de toute connotation grammaticale, le sens, la logique, la signification et les directives.
56
PRIERE FINALE
La prière finale, proférée par de dirigeant de la réunion, sera simple et concise.
57
CLOTURE DE LA REUNION
Une fois la prière finale terminée, le responsable, par un mot bref, signifiera la clôture de la réunion et allumera
les lumières du local.
Il est important de préciser que la réunion peut se terminer, avant le délai de deux heures, à partir de la prière
initiale. On évitera de dépasser ce temps limite.
58
CONVERSATIONS APRES LA REUNION
Il est clair que, lorsque la réunion est terminée, les participants de l'équipe sentent l'envie d'échanger des
pensées et quelques mots, par la parole constructive, de plus que si l'allégresse du devoir accompli ne les comble pas,
cela signifie que quelque chose, dans l'équipe, doit être nécessairement corrigé.
Euphorie de la fraternisation, réconfort du devoir accompli avec noblesse.
Il n'est pas exclu que surgisse l'occasion d'une discussion affectueuse autour d'un café ou lors de l'attente d'un
moyen de transport.
Parlons en cultivant la bonté et l'optimisme.
Il est important que les discours restent au même niveau, sans la moindre expression négative.
Au cas où l'un des désincarnés ait émis des concepts moins heureux, ou l'un des médiums en activité n'ait pas
exercé correctement les attributions qui lui furent confiées en service, on évitera absolument les réprobations, critiques,
railleries et sarcasmes.
Nous devons comprendre qu'une équipe de désobsession se développe et se perfectionne avec l'expérience et le
temps, à l'image de n'importe quelle autre entreprise productive, et qu'un commentaire quelconque, maladroit, relevant
les déficiences et les mauvais points, est une entrave pour l'oeuvre du progrès et pour la consolidation du bien.
59
RE-ECOUTANT LE MESSAGE FINAL ENREGISTRE
Encore sur les lieux, ou dans les jours qui suivent, il vaut la peine que ceux qui se consacrent à la désobsession
ré-écoutent, lorsqu'il l'est nécessaire, le message éducatif reçu lors de la phase finale des travaux, si ce dernier a été
enregistré.
Il faut rechercher, nous le répétons, l'essence et l'orientation des paroles de celui qui les a communiquées.
D'autre part, il faut s'abstenir de les divulguer, sans étude préalable.
Il suffit de réfléchir sur les premières instructions que la pesonne réincarnée reçoit et se rappeler qu'elles
proviennent du plan familial. L'être humain reçoit des parents et des instructeurs du foyer des conseils et des indications
inoubliables, mais ce n'est pas pour cela qu'ils devront nécessairement être acheminés vers les imprimeries, pour un
travail publicitaire. Personne ne pensera à envoyer un quelconque avertissement maternel à la presse, bien que l'avis
d'une mère soit un élément important dans l'éducation des fils auxquels il est destiné.
Dans le cas de réception de messages destinés à la propagation, le responsable les passera au crible, par un tri
rigoureux, sollicitant dans ce but l'aide de compagnons habitués à traiter des aspects culturels et doctrinaires, ayant la
compétence suffisante pour émettre des opinions et vérifier que les instructions reçues ne correspondent pas, sous forme
littéraire, avec tel ou tel page spirite, médiumnique ou non, déjà publiée, même si leur aspect moral est hautement
respectable.
60
ETUDE CONSTRUCTIVE DES MANIFESTATIONS
Il est intéressant que le dirigeant, les assesseurs, les médiums psychophones et les participants de l'équipe
puissent analyser après la réunion, autant que possible, les communications reçues, indiquant pour un examen profitable,
les points vulnérables de telle ou telle transmission.
Les observations fraternelles et impartiales dans ce sens, avertiront les compagnons de la médiumnité des
écueils qu'ils doivent éviter et rappelleront à ceux qui sont chargés de l'orientation, les légers inconvénients de certaines
attitudes ou paroles, qu'ils ne doivent pas répéter.
Par de telles mesures, exécutées dans l'estime réciproque que nous devons nourrir les uns envers les autres, tous
les membres de la réunion s'engageront, d'eux-mêmes, à la responsabilité que nous avons d'étudier constamment afin
d'améliorer l'efficacité du groupe.
Si les médiums orienteurs jugent opportun de relever un thème de service spirituel de tel ou tel médium
psychophone, il l'appelleront pour une discussion privée, évitant ainsi de heurter les susceptibilités. Rappelons,
cependant, que les propres médiums psychophones, s'ils se trouvent libres d'emprises obsessives, seront les premiers à se
réjouir de l'examen sincère des efforts qu'ils fournissent.
61
SORTIE DES PARTICIPANTS
La sortie des compagnons s'effectuera suivant la description donnée à propos de leur entrée.
On évitera les cris, les éclats de rires, les références malicieuses ou les anecdotes piquantes.
Le service de la désobsession requiert la tranquillité et le respect que se doit de montrer un hôpital de maladies
mentales.
Les compagnons de cette semence d'amour doivent tenir compte du fait que, souvent, ils sont suivis et observés
par bien des malades désincarnés qui ont écouté avec intérêt leurs exhortations et enseignements, au cours de la réunion.
Quelconque attitude ou commentaire, par lequel les ouvriers du secours spirituel démantèleraient les valeurs morales
qu'eux-mêmes tentèrent de construire dans la conscience et le courage des Esprits qui en ont bénéficié, serait
improductif et indésirable.
62
COMMENTAIRES CHEZ SOI
De retour à la maison, il est recommandable que les serviteurs de la désobsession taisent toute anecdote
inconvéniente à propos des transmissions, influences, phénomènes ou révélations qui se passèrent durant la réunion.
Si ceux qui ont communiqué ont fait allusion à des problèmes malheureux, tels des crimes, des offenses, des
chagrins ou diverses fautes, il nous faut nous rappeler que l'oeuvre de désobsession est, dans le fond, la libération de
l'esprit des ténèbres, et qu'il n'existe pas de libération de l'emprise des ombres sans l'oubli du mal.
Les conversations, sur n'importe quelle manifestation ou n'importe quel aspect déprimant de l'aide spirituelle,
établissent des pôles d'attraction, créant des courants mentaux entre ceux qui émettent les commentaires et ceux qui en
sont l'objet.
Cette réalité nous conseille d'éviter toutes références au mal, parce qu'elles fonctionnent à la manière de
bistouris invisibles, retournés dans les plaies mentales des malades désincarnés, qui furent reçus pendant la réunion, les
arrachant au soulagement qu'ils ont reçu, pour les replacer dans de nouveaux symptômes d'angoisse.
63
ASSIDUITE
L'assiduité est une leçon que nous recueillons, tous les jours, de l'école de la Nature.
Les agriculteurs enrichissent les greniers de l'Humanité, confiants de la ponctualité des saisons.
La désobsession, pour atteindre les objectifs de libération et de réconfort qu'elle se propose, sollicite la loyauté
envers les engagements pris.
Apprenons, pendant la semaine, à éviter les contretemps qui pourraient nous arriver au jour et à l'heure fixés
pour le travail de secours spirituel aux esprits désincarnés malheureux.
Soyons attentifs au calendrier et pensons aux obligations que les Bienfaiteurs Spirituels ont déposées entre nos
mains, et auxquelles nous ne pouvons manquer.
Il est normal que l'absence, consécutive et non justifiée d'un des compagnons à trois réunions, soit un motif à la
nécessité de sa substitution.
64
BIENFAITS DE LA DESOBSESSION
Nous serions fondamentalement dans l'erreur, si nous jugions que la désobsession est seulement une aide aux
désincarnés qui divaguent encore dans les ombres de l'esprit.
De telles activités non seulement leur sont bénéfiques, mais aussi à nous et à ceux qui partagent notre
expérience quotidienne, à la maison ou en dehors du foyer familial et même dans les lieux où se développe notre
influence.
Les réunions dédiées à la désobsession constituent parfois une tâche ardue, parce que, en bien des
circonstances, elle à l'air de s'installer dans une monotonie désagréable, non seulement due à la répétition fréquente de
manifestations analogues les unes aux autres, mais aussi à la présence, pendant de longues périodes, d'entités stratifiées
dans la révolte et la présomption.
Cependant, cela ne doit pas décourager les travailleurs de ce genre de services, parce qu'aucun chercheur
incarné sur Terre ne saurait évaluer les bienfaits qui résultent de la désobsession, lorsqu'elle est correctement pratiquée.
Nous souffrons tous de mauvais souvenirs d'existences passées et, au stade d'évolution où nous respirons
encore, nous attirons la présence d'entités moins évoluées, qui s'ajustent à notre climat mental, portant préjudice, parfois
involontairement, à nos possibilités et dispositions de bien utiliser notre vie et notre temps.
La désobsession agit, de cette manière, comme un remède spirituel spécifique, ouvrant les chemins mentaux
que nous devons emprunter, nous immunisant contre l'aliénation, et ayant des conséquences positives inestimables pour
nous, pour nous et pour nos proches nous.
Par elle, les " maladies-fantômes", les obstacles obscurs et les échecs disparaissent, sans compter que, nous
obtenons, par son appui spirituel, de plus amples horizons de connaissances de la vie et des ressources morales
incalculables, pour agir, face au prochain, avec compréhension et désintéressement.
65
REUNIONS DES MEDIUMS D'ORIENTATION
Les médiums d'orientation ne peuvent pas rester étrangers à l'impératif de l'entente réciproque et de l'étude
constante à propos des activités qui les concernent.
Pour cela, il se réuniront périodiquement, lorsque cela leur sera possible, pour échanger leurs impressions à la
lumière de la Doctrine Spirite, analysant certains aspects du travail ou se présentant des projets visant l'amélioration et le
perfectionnement du groupe.
De telles réunions sont absolument nécessaires, pour arrondir certaines arrêtes de la machine d'action et prendre
les justes mesures correctives, pour le bénéfice des travaux en cours.
Ces mesures, à la manière des (sodalícios ?) de la Doctrine, sont encore, des moyens d'action des mentors
spirituels, sûrs et directe, pour assumer des providences, ou former des avertissements, conseillés pour l'équilibre et le
rendement de l'ensemble.
Les médiums d'orientation ne doivent pas oublier que, à la fin de chaque tâche de désobsession, subsistent,
presque toujours, des questions et des thèmes du service qui, avec le temps et la maturité du raisonnement, méritent
d'être analysées, pour le bien de tous.
66
REUNIONS D'ETUDES MEDIUMNIQUES
Les réunions d'études médiumniques du groupe, de caractère général, sont nécessaires.
Au cours de celles-ci, en dehors des jours et horaires préfixés pour les réunions de désobsession, les orienteurs
et autres compagnons écouteront les médiums de l'équipe, recevant leurs questions et impressions, de telle sorte que les
problèmes suscités par les facultés et les recherches de chacun puissent être résolues à la lumière des principes spirites,
joints à l'Evangile de Jésus.
Il leur est conseillé d'étudier méthodiquement le "Livre des Médiums", d'Allan Kardec et toutes les autres
oeuvres respectables qui se rapportent à la médiumnité.
Les bienfaiteurs désincarnés et les Esprits familiers étudient toujours, afin de d'être encore plus utiles à l'oeuvre
d'évolution et de consolation auprès de l'Humanité Terrestre.
Il est impérieux que les travailleurs incarnés étudient aussi.
67
REUNIONS MEDIUMNIQUES SPECIALES
En certaines circonstances, il se peut que des réunions médiumniques s'avèrent nécessaires, dans des buts bien
déterminés.
Dans ce cas, elles se réaliseront, sans qu'en pâtissent les réunions habituelles.
Cependant, pour que cela arrive, il est clair que le mentor spirituel du groupe doive donner des instructions
spéciales.
En d'autres cas, le groupe lui-même, à travers son responsable, proposera au mentor spirituel la réalisation de
réunions de cette nature, pour répondre à des situations à caractère d'urgence du travail de secours.
68
VISITE A UN MALADE
Parfois, l'équipe dédiée à la désobsession est amenée à avoir contact avec certains malades retenus chez eux.
Indiscutablement, la visite doit être faite, si c'est possible. Cependant, il est recommandable que le groupe se
fasse représenter par une 'commission' de compagnons, auprès du malade.
Cette commission aura le soin de prendre note de l'adresse du frère dans le besoin, pour que le groupe puisse
lui fournir l'assistance possible.
Lors de visites à n'importe quel malade, l'équipe doit s'abstenir de toute activité médiumnique devant lui, en ce
qui concerne l'enseignement et le secours aux désincarnés souffrants, réservant ce type de travail au local adéquat.
69
VISITES A L'HOPITAL
Un groupe dédié au travail de la désobsession se voit constamment appelé à rendre service. Parmi les demandes
les plus diverses de secours et d'aide, apparaissent les sollicitations de visites à des hôpitaux.
Considérant la possibilité de répondre à la demande, il est important que l'ensemble de compagnons en service
soit représenté par des frères capables de mener à bien ce travail de manière constructive, c'est à dire en maintenant une
attitude édifiante de réconfort, face aux malades.
Ils ne donneront aucun signe d'impressionnabilité maladive ou de manifestation médiumnique imprévue dont,
dans bien des cas, des Esprits perturbés tireraient profit pour aggraver les symptômes et perturbations des frères aliénés
ou malades, auxquels ils sont liés par des processus obsessifs.
La commission représentative du groupe annotera les noms et adresses de ceux qu'elle visite, pour une
coopération opportune, dosant l'enseignement des concepts relatifs aux thèmes de la désobsession, lorsqu'il discutent
avec des malades n'ayant encore aucune connaissance spirite, pour que l'orientation curative s'implante peu à peu dans
leurs esprits, de manière sûre.
Il est impératif de savoir que les médiums psychophones pourront aider plus efficacement s'ils peuvent
connaître de près les malades qui demandent leur secours. De même, les médiums d'orientation tireront un grand profit
du contact avec le rétablissement de la santé mentale, apprenant la technique du dialogue avec des Esprits perturbés,
suivant l'exemple et l'expérience d'infirmiers dignes, auprès de malades complexes.
Il est aussi indispensable que le 'commando' de secours respecte les normes en vigueur dans l'établissement
hospitalier visité, se comportant de telle forme à ne pas se heurter à ses principes.
70
CULTE DE L'EVANGILE AU FOYER
Tout membre d'une équipe de désobsession doit comprendre la nécessité du culte de l'Evangile au foyer.
Au moins une fois par semaine, il est conseillé qu'il se réunisse avec sa famille ou quelques proches parents,
capables de comprendre l'importance de cette initiative, pour étudier la Doctrine Spirite, à la lumière de l'Evangile du
Christ et sous la cape morale de la prière.
En plus des compagnons désincarnés qui évoluent au foyer ou dans ses environs, il existe d'autres frères, déjà
débarrassés de l'habit physique, principalement ceux qui restent après les travaux de soins spirituels, qui puisent soutien
et enseignement, consolation et soulagement, dans la discussion spirite et la prière pratiquée à la maison.
Le culte de l'Evangile dans l'ambiance domestique est équivalent à une lampe allumés pour tous les besoins
d'aide et d'éclaircissement spirituel.
71
CULTE DE L'ASSISTANCE
Un autre aspect du service, que les ouvriers de la désobsession ne peuvent oublier, sans dommage, est
l'assistance à ceux qui se trouvent dans le besoin.
Des entités souffrantes ou égarées, auxquelles se dirigent les paroles constructives, lors des réunions du groupe
de secours spirituel, accompagnent souvent, en suivant leur exemple, ceux-là même qui les ont exhortés à suivre les
chemins de la patience et de la charité.
L'assistance à ceux qui se trouvent dans le besoin, que ce soit par le don de pain ou de couvertures, par l'aide
financière ou par les remèdes, par les passes magnétiques ou par les enseignements en faveur de ceux qui traversent des
épreuves plus difficiles que les nôtres, est, non seulement, un devoir, mais aussi une occasion d'expériences et de leçons
éducatives, pour nous et pour les autres.
Dans ce but, il est également impossible d'oublier que les frères qui vivent dans la révolte et le désespoir et qui
écoutent nos appels à la régénération et à l'amour, ne se transforment pas simplement par la force de nos paroles, mais,
par dessus tout, par l'aspect moral de nos actions, lorsqu'elles sont en accord avec nos dires.
72
AUTRES ETUDES
Les moissonneurs de la désobsession, en matière d'activité spirite, ne peuvent se contenter des sujets étudiés par
le groupe.
Afin d'enrichir le groupe avec des valeurs nécessaires à l'éducation collective et à la rénovation de chacun des
compagnons, il est indispensable qu'ils acceptent l'étude noble, quelle qu'elle soit, dans le champ de la Doctrine Spirite
ou en dehors, pour pouvoir progresser en discernement et utilité dans l'oeuvre de récupération qui leur incombe,
illuminant les convictions et dissipant les incertitudes.
Toujours apprendre et en savoir plus; tel est le slogan de tout spirite qui se consacre aux principes élevés qu'il a
embrassés.
Et, dans le labeur de la désobsession, il nous faut accumuler des trésors de connaissance et d'expérience, pour
que les Instructeurs Spirituels nous rencontrent malléables et prêts pour la tâche d'extension du bien, que nous nous
proposons de cultiver et de développer.
73
FORMATION DE NOUVELLES EQUIPES
Le groupe de collaborateurs de la désobsession, par le résultat du travail réalisé, a tendance à augmenter,
graduellement. Cependant, il n'admettra pas de nouveaux membres, sans que ces derniers démontrent une préparation
naturelle, acquise lors des réunions publiques de la Doctrine Spirite.
A partir du moment où le nombre de participants excède quatorze, se basant sur le "Livre des
Médiums",question 332, le dirigeant du centre aidera les compagnons en excédent à former de nouvelles équipes, qui
pourront, temporairement, agir et servir, sous l'orientation du groupe où elles auront vu le jour.
Le nouveau cercle pourra ainsi compter sur de saines instructions, pour se consolider, à la manière d'un
appareillage conscient dont les pièces s'ajusteront à leur places respectives, semant des fruits de fraternité et
d'orientation au soutien effectif à ceux qui souffrent, parce que le résultat du service est, en tout primordial.
L'oeuvre rédemptrice de la désobsession continuera, sous cette forme, garantie providentiellement par les
coeurs décidés à travailler pour les compagnons tombés en conflits et perturbation, après leur mort, et pour ceux qui, sur
Terre, sont soumis à d'affligeants processus d'obsession occulte ou déclarée dont seuls l'amour et la patience peuvent
venir à bout, ayant assez de force et de compréhension pour mener à bien le travail de libération, jusqu'au bout.
Ceci, parce que l'obsession est un fléau allant de pair avec l'ignorance et, si seule l'école peut dissiper les
ombres de l'ignorance, seule la désobsession pourra éclairer les ténèbres de l'esprit.
# Les conditions climatiques, au Brésil, peuvent présenter des situations de perturbation, comparables, en inconvénients,
aux tempêtes de neige des pays froids. (Note du traducteur)##0




DESOBSESSION (Spiritualité, Nouvel-Age - Channeling)    -    Auteur : Cyrile - Canada


2271 visiteurs depuis 2007-06-28
dernière mise à jour : 2007-06-28

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #427