Spiritualité, Nouvel-Age - Sciences Parallèles
L'héritage d'Einstein

L'héritage d'Einstein

L'Héritage spirituel d'Einstein : application de la relativité au franchissement des barrières interdimensionnelles par l'humanité.

La sublimation de l’espace-temps.

Albert Einstein (1879 – 1955) fut non seulement le physicien de génie dont chacun a entendu parler, mais également un grand pacifiste, qui lutta jusqu’à la fin de sa vie avec opiniâtreté contre la prolifération des armes nucléaires. Il fut aussi un éminent spiritualiste, inconditionnel admirateur de « la Doctrine Secrète » d’Helena Petrovna Blavatsky. Fortement influencé par l’œuvre théosophique, il était persuadé que l’Univers est habité par de multiples formes de vie inaccessibles aux cinq sens physiques de l’homme.

Cette quête « multidimensionnelle » avant l’heure l’amena dès sa jeunesse à étudier la relation de l’espace avec le temps et à développer la théorie de la relativité qui l’a rendu si célèbre.




Contrairement à l’attitude froide, austère et dogmatique affichée par la plupart des scientifiques et des hommes de religion actuels, les êtres évolués aiment beaucoup s’amuser et parfois même… ils n’hésitent pas à faire un peu les pitres ! Einstein a profondément marqué le monde, car il n’était pas uniquement un scientifique au Q.I. exceptionnel, ni un croyant parmi des millions d’autres. Il aimait et respectait profondément la Vie !

Einstein a notamment découvert que l’espace et le temps sont deux variables dépendantes l’une de l’autre, et qu’il est possible d’agir sur l’une à travers l’autre et réciproquement. La taille d’un univers est en effet fonction de la dilatation du temps.

L’une des conclusions qui a pu en être tirée est que, si un objet se trouve attiré par un « trou noir », c’est-à-dire une zone animée d’un champ gravitationnel si intense que même la lumière ne peut échapper à son attraction, et qu’il réussit à se déplacer sur l’une des lignes du champ gravitationnel de ce trou noir sans se laisser absorber par son centre (nommée « singularité »), l’objet en question (l’histoire ne dit pas s’il s’agit d’une soucoupe, mais on peut le supposer) doit nécessairement réapparaître dans une autre partie de l’espace-temps, selon la loi de l’équilibre universel. Il émergera alors à travers un vortex énergétique dans un anti-univers dont la fonction est opposée à celle de l’univers auquel appartient le trou noir.

Cette étonnante loi de la physique quantique a pu être mise en lumière grâce aux travaux d'Einstein, mais la théorie qui en a découlé reste à ce jour incomplète, un peu comme une symphonie inachevée, car elle se limite à l’approche matérialiste : les liens entre les différentes causes et leurs différents effets y sont clairement définis, mais le Principe générateur de toutes les causes, la Source de toutes les manifestations de la vie n’est pas prise en compte. Or, c’est précisément cette mystérieuse et insaisissable Essence à l’origine de tout ce qui est qui renferme le principe spirituel actif et dynamique de l’énergie.

Plus les Extraterrestres veulent voyager loin, plus ils sont obligés de compacter le temps. Et plus ils veulent compacter le temps, plus il leur faut vibrer eux-mêmes en syntonie avec cette Source Unique de toutes les manifestations de la Vie. C’est ce qu’a d’ailleurs fort bien expliqué Eric Julien dans son article intitulé La plus grande découverte de tous les « temps ».




La « théorie des triangles inversés » est très bien présentée dans l’article d’Éric Julien que l’on peut lire et télécharger ICI.

Le grand clairvoyant brésilien Trigueirinho (Cf. notre page vaisseaux extraterrestres, intraterrestres et intraocéaniques) a, de son côté, apporté quelques éclaircissements sur ce qui se passe au cours des déplacements des vaisseaux extraterrestres qui visitent régulièrement notre planète. Outre qu’il confirme l’utilisation par les équipages de ces nefs de l’interaction matière-antimatière découverte par Einstein et évoquée à maintes reprises par le Commandeur Ashtar Sheran (Cf. nos pages technologies supraluminiques et la Table d’Émeraude), il ajoute que la clé pour la compréhension du déplacement des vaisseaux se trouve dans ce qu’il nomme « l’Ono-Zone », c’est-à-dire l’énergie qui sous-tend les univers et qui est la force vitale inhérente à la substance qui régit le monde de la forme.

Les vaisseaux utilisent l’Ono-Zone pour matérialiser leur présence et celle de leurs occupants sur les plans les plus denses, comme celui de la Terre, sans mettre en péril les espaces qu’ils traversent. Le pouvoir de l’Ono-Zone est issu directement de l’Harmonie Universelle, ce qui rend les technologies qui utilisent cette énergie bien différentes de toutes celles issues de la fusion, de la scission ou de la fission de l’atome : d’une part la puissance de l’énergie libérée par ce procédé est sans limites et d’autre part il ne génère aucun déchet ni aucun résidu.

Au moyen du rayonnement Ono-Zone, on peut parvenir à ouvrir la conscience et même la matière à la vie multidimensionnelle, et ainsi, à se déplacer à travers l’espace-temps en le modulant à volonté. L’Ono-Zone représente le substrat de la Sagesse Dynamique des Maîtres Ascensionnés et des membres de la Fraternité Galactique de la Lumière. Elle se renouvelle en permanence et est capable de conduire les êtres vers des points de la vie immatérielle et intemporelle, ou au contraire de les ramener dans la troisième dimension.

Elle s’exprime aussi à travers le magnétisme universel, qui est l’expression de l’Équilibre parfait et de l’Ordre divin. Mais pour la connaître, l’homme doit vivre selon la vibration du conscient droit : sans agressivité, avec la lucidité et la clarté des niveaux supramentaux. Il doit cesser de se comporter en animal intellectualisé et de glorifier l’intellect.

Ce qui caractérise les vaisseaux intraterrestres, intra-océaniques et extra-planétaires, c’est qu’à la différence de tous les moyens de locomotion actuellement connus de notre humanité, l’élément Lumière y joue un rôle essentiel et déterminant. Il est dans l’essence et le potentiel de la Lumière de répondre rapidement aux commandes d’une intelligence supérieure et de servir d’intermédiaire à la Vie pour qu’elle puisse se manifester dans tous les plans de la Création sans avoir à subir les lois des plans où elle se manifeste. Cela signifie que lorsqu’ils transitent dans l’atmosphère terrestre, psychique ou physique, les vaisseaux de la Confédération ne génèrent pas de karma matériel, ce qui les rend capables de se déplacer dans l’espace et dans le temps à des vitesses inconcevables pour un esprit cartésien.




Les traceurs magnétiques de la Confédération ne génèrent pas de karma matériel. C’est pourquoi ceux qui ont l’occasion d’observer des OVNI (ici au-dessus de la ville de Berlin peu après la tombée de la nuit) sont souvent impressionnés par leurs accélérations et décélérations stupéfiantes, comme s’ils échappaient aux lois de la gravitation.

Ce qui limite le plus le contact de l’être humain avec les civilisations d’outre-espace et leurs extraordinaires vaisseaux, c’est l’égoïsme. Ce ne sont pas nos Frères aînés, membres d’humanités plus évoluées, qui se cachent aux peuples de la terre. C’est nous qui nous éloignons d’eux en tissant en permanence autour de nous un réseau dense de forces hostiles à l’évolution et au progrès.

Mais si la force de gravité a longtemps stimulé l’égocentrisme, afin que les formes puissent se matérialiser et maintenir leur cohérence dans notre monde 3D, il est évident que l’on peut s’approcher davantage des réalités suprahumaines et supraphysiques lorsque la gravité diminue.

Dans le passé, de grands mystiques comme Thérèse d’Avila lévitaient quand ils étaient en extase : de puissantes énergies pénétraient jusque dans leurs cellules matérielles, y neutralisant l’effet du champ gravitationnel planétaire. De même, le bien-aimé Padre Pio avait un incroyable don de bilocation.

Bientôt, la loi d’attraction, qui maintient les corps dans leur cohérence physique 3D, répondra à d’autres vibrations. Il faut se préparer à cette Nouvelle Ère qui s’approche. Même si le mot « multidimensionnalité » n’est encore qu’un concept irréel et irréaliste pour la plupart d’entre nous, les frontières de l’espace-temps pourront bientôt être transposées au gré de la volonté de l’être humain.

Accepter cette éventualité, c’est déjà accomplir un premier pas vers le miracle de l’Ascension.


Olivier de Rouvroy




L'héritage d'Einstein (Spiritualité, Nouvel-Age - Sciences Parallèles)    -    Auteur : jean - Canada


1948 visiteurs depuis 2009-07-22
dernière mise à jour : 2009-07-22

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #783