Spiritualité, Nouvel-Age - Autres
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL et l'esclavage par le controle de la pensée

Dans ce rapport - perturbant, des rescapes du Monarch Program, programme de controle de la pensee affirment avoir ete utilises comme esclaves high tech par des agents secrets et des politiciens de haut rang.
par Uri Dowbenko ©1998
New Improved Entertainment Corp. PO Box 43 Pray, Montana 59065, U.S.A. e-mail : u.dowbenko@mailcity.com

L'esclavage de haute technologic existe et se porte bien sur la planete Terre. Apres que le projet gouvernemental Paperclip ait realise, a la fin de la Seconde Guerre mondiale, le recyclage d'environ 2 000 nazis de haut niveau aux Etats-Unis, la technologic du controle programme de I'esprit a rapi-dement progresse . "Les Allemands, sous le regime hitlerien, avaient commence a faire de serieuses recherehes scientifiques dans le domaine du controle du cerveau base sur les traumatismes", ecrivent Fritz Springmeier et Cisco Wheeler dans Ieur livre The Illuminati Formula used to create an Undetectable Total Mind Controlled Slave, [La formule des Illurninntil utilisee pour realiser un esclave a ]'esprit totalement controle et indetectable]. "Sous les auspices de 1'Institut medical Kaiser Wilhelm" a Berlin. Joseph Mengele conduisit les recherches du controle de la pensee sur des milliers de jumeaux et de malheureuses victimes".
Mcngele, connu sous le pseudonyme de "1'Ange de la Mort", fut 1'un des 900 militaires scientifiques et chercheurs en medecine secretement infiltres aux Etats-Unis. La il continua ses recherches et forma d'autres operateurs a l'art obscur du controle de I'esprit. Ce travail sur la manipulation du comportement fut plus tard integre aux projets de la C.I.A. Bluebird [L'oiseau bleu] et Artichoke [Artichaut] qui devinrent, en 1953, le fameux MKULTRA. La C.I.A. affirma que ces pro-grammes avaient ete stoppes. mais il n'y a aucune preuve que the search for- the Manchurian candidate []a quete du candidat mandchou I (titre du livre de John Marks) ait jamais cesse.
En fait, John McCarthy, capitaine dans les Forces speciales de 1'armee ameri-caine qui avait conduit les equipes de la C.LA. a Saigon pendant la guerre du Viet-nam, a declare a son ami delateur LAPD Mike Ruppert que MKULTRA etait un acronyme de la C.LA. signifiant Manufacturing Killers Utili7ing Lethal Tradecra/t Requiring Assassinations, [Production de tueurs utilisant un condi-tionnement a I'assassinat]. Ainsi, 1'obsession officielle de la C.I.A. de produire des meurtriers programmes a travers le projet MKULTRA permit de developper 149 sous-programmes dans les domaines allant de la biologie et la pharmacolo-gie on la psychologie a la physique du laser et 1'ESP.
Plus recemment, de nouveaux recoupements rendirent evidente 1'utilisation, dans ce meme but, de ces techniques de programmation basees sur les traumas. Celles-ci incluent ]'induction deliberee de desordres multiples de la personnalite (D.M.P.) chez des sujets involontaires, cobayes humains par essence.
Les D.M.P. ont ete redefinis par 1'Association americaine de psychiatrie comme desordres dissociatifs de 1'identite. La bible des psychiatres americains, le "Ma-nuel de diagnostic et de statistique" (DSM-IV), les caracterise ainsi (page 487) : A. L'e~Yistence de deux etat.s de personnalite distincts, ou plus ; B. Au moins deux de ces identite.s, ou etat.s de la persornnalite, prennent episo-diquement controle du comportement de la personne ;
C. I_'incapacite de se souvenir d'importantes in formations personelles est trop importante pour etre expliquee par une per-te de mémoire courante ;
D. La perturbation n'est pas due à des causes physiologiques directes de quelque substance, ni a la condition medicale generale du sujet.

Peu importe la façon dont on nomme le probleme, creer intentionnellement et consciemment cette condition consti-tue une atrocite si depravee que la programmation du controle de 1'esprit par traumatisme demeure, de facto, 1'ho-locauste secret du vingtieme siecle. Connu sons le titre de Monarch Program, son existence a ete corroboree par de nombreux rescapes comme Cathy O'Brien, auteur de Trance Formation of America [Transe-formation de 1'Amerique], Brice Taylor, auteur de Star.rhine, et de K. Sullivan, auteur de MK. Mats on n°a retrouve aucune trace ecrite permettant d'etablir une relation entre le projet MKULTRA de la C.LA. et le Monarch Program, nom generique designant ces ope-rations de controle de 1'esprit qui impliquent 1'armee ame-ricaine, la C.LA., la NASA, et d'autres agences du gouver-nement americain.
Le livre du procureur John W. DeCamp, The Franklin Cover-up, [l'etouffement de l'affaire Franklin] qui traite de la pedophilie dans les hauts milieux, donne egalement des details sordides sur le Monarch Program ; "La drogue ne represente pas le plus bas niveau des malveillances cau-tionnees par le gouvernement. ecrit-il. Je pense que 1'eche-lon le plus bas est atteint par ceux qui ont reussi a imaginer et a mettre a execution le projet Monarch. Le terme "Monarch" fait reference aux jeunes Americains victimes d'experiences de controle de 1'esprit conduites par des agences de renseignement du gouvernement telle que la C.I.A. et des agences de renseignement militaires." Lc temoignage de Paul Bonacci, rescape du Monarch et interlocuteur de DeCamp, est similaire aux calvaires endu-res par O'Brien. Taylor et Sullivan. Cela constitue une serieuse verification croisee de I'identite des executants et de leurs methodes de "production d'une horde d'enfants a l’ame detruite, prets a espionner, se prostituer, tuer, ou se suicider" - selon les termes de Anton Chaitkin, reporter d'investigation cite dans le livre de DeCamp. Les victimes de Monarch en voie de guerison parlent d'un traumatisme permanent egalement appeles "abus rituel satanique" a cause de 1'iconographie les accompagnant et a la structure des croyances associees au satanisme et au luci-ferisme. Par des drogues, 1'hypnose, la torture et les elec-trochocs, les acteurs du Monarch ont produit plusieurs generations de victimes.
Cc n'est pas de la science-fiction mais des faits scientifique-ment etablis. Les desordres multiples de la personnalite impliquent la creation de personnalites autres, personnali-tes alternatives ou fragments de personnalite qui peuvent etre utilises a des taches specifiques, generalement des activités illegales comme des livraisons de drogues on autres necessites pour le marche clandestin (mules), trans-mission de messages (coursiers), meurtres (assassins). Ces alters (on fragments de l’ame), sont separes et comparti-mentes dans 1'esprit de la victime par 1'usage repete d'armes paralysantes, de drogues et de 1'hypnose, ce qui isole les memoires des differentes experiences. Un alter peut etre stimule par quiconque connaissant les "codes" on les "declencheurs". Ces derniers, qui provoquent un etat modifie on de transe, peuvent etre constitues par n'im-porte quoi y compris des tonalites telephoniques, des comp-tines, des dialogues de films ou des signaux de la main.
Selon Springmeier et Wheeler, dont le livre de 468 pages fait reference en la matiere : "La base de la reussite de la programmation controlee de ]'esprit de Monarch reside dans le fait que les differentes personnalites, ou parties de la per-sonnalites, appelees alters, peuvent etre creees sans se connaitre les unes les autres et prendre le controle du corps a des moments differents. Les murs d'amnesie qui sont cons-truits par les traumas forment un ecran assurant le secret sur I'identite des abuseurs et empeche la personne consciente d'avoir connaissance du systeme d'alters utilise chez elle."
La programmation du controle de 1'esprit n'a pas fonc-tionnee selon ce qui avait ete planifie. En fait, les execu-tants, dans leur arrogance et leur orgueil demesure, n'ont jamais pense que leur methode pouvait faillir. La redecou-verte par les survivants de souvenirs precis de type "photo-graphique" d'abus de fait, dont des images, des sons et des odeurs, constitue une mise en lumiere majeure de ces atteintes aux Droits de 1'homme. Ces victimes portent le temoignage des atro-cites secretement perpetrees par le soi-disant "Nouvel Ordre mondial".

EN SAVOIR PLUS SUR LE CONTROLE DE LA PENSEE PAR LES ILLUMINATI

Selon John Coleman, auteur de Conspirators'Hierarchv: The Committee of 300, [La Hierachie des conspirateurs : le comite des 300] : "Le mouvement des Ilurninati est très actif et se porte tres bien en Amerique. Comme ce mou-vement est lie au satanisme, on peut en deduire que la CIA etait controlee par un sataniste du temps ou Dulles en avait la charge. C'est egalement vrai pour Georges Bush (membre de l’ordre Skull and Bones) crane et os.

"Etant donne 1'atrocite des experiences de controle de ]'esprit constamment menees par la CIA. et ses relations passees avec d'abomi-nables monstres tels que les docteurs Campbell et Sydney Gottlieb, if n'est pas difficile d'etablir que la CIA suit un chemin satanique," conclut Coleman dans sa monographie Illuminati in America.

En ce qui concerne les "capacites de lavage de cerveau de 1'Institut de Tavistock ou les projets du ministere americain de la Defense tels que le Advanced Research Project Agency, [agence de recherche avancee], ecrit Coleman, le premier objectif est bien le controle de la pensee, comme le predisait le livre de Zbigniew Brzezinski The Technotrouic Era, [I-We technotronique]. Sous le nom de Monarch Program, cc vaste projet implique non seulement la C.I.A., mais aussi l'armee, 1'armee de 1'Air et la Marine avec les competences et les vastes ressources qui sont les leurs."

LES VOYAGES DE SULLIVAN

Les abus sataniques rituels, les horribles tortures et les abus sexuels sur enfants sont une composante cle de la production d'es-claves a 1'esprit controle.
K. Sullivan, survivante du controle de 1'esprit, a ecrit un livre stupe-fiant, MK, recit romance de sa vie qui decrit le monde des personnalites multiples. A son credit, Sullivan a ete capable de reconstruire a partir de ses souvenirs la m6thodologie et les mecanismes qui conduisent d'un etat de la personnalite a un autre. Programmee meurtrierc et esclave sexuelle, Sullivan dit qu'elle fut abusee et violee par Robert Maxwell, Henry Kissinger. George Bush et Billy Graham, entre autres. Un de ses controleurs etait 1'agent James Jesus Angleton, aujourd'hui decede, communement considere commc un agent du K.G.B. et du Mossad.
Dans tine interview recente, Sullivan a parle de son milieu d'origine comme d'une soumission a 1'elite de generation en generation, et de son beau-pere, maintenant decede, qui fut initialement son premier programmeur. L'image qu'il donnait etait celle d'un homme allant a 1'eglise, citoyen d'un niveau de vie eleve, ingenieur mecanicien, program-meur professionnel tres curieusement interesse par la robotique. "Plusieurs personnes entrainerent, conditionnerent puis briserent ma volonte et ma psyche, et me programmerent a differents etats alteres, raconte-t-elle. Mon pere fut celui qui m'en fit subir le plus. Il le tit par la terreur. Il le fit par la torture. C'etait un homme tres brillant, et il semblait aimer nous faire cela, a moi ainsi qu'a d'autres enfants."

Le Nouvel Ordre mondial est caractérisé par la tentative de mettre en place un gouvernement mondial permettant aux familles de l'élite d'obtenir ce qu'elles veulent."

Dans sa videocassette Satanism & the C.LA.'s Internatio-nal Trafficking u2 Children [Satanisme et trafic international d'en-fants par la C.LA.], Gunderson se refere au magicien noir Aleister Crowley. "Les satanistes ont utilise ses ecrits comme un guide" dit-il en faisant allusion an livre de Crowley, Magick in Theory and Practise, [Theorie et pratique de la magie].
Dans le chapitre XII intitule Orthe Blood_v Sacrifice, [Du sacrifice sanglant] (p. 94), Crowley ecrit : "11 serait peu sage de condamner comme irrationnelle la pratique des sauvages qui arrachent le coeur et le foie d'un adversaire, les devorant encore chauds. En tout cas, selon la theorie des anciens magiciens, tout etre vivant est un reserve d'energie, qui varie en quantite selon la taille et la sante du sujet, et en yualite selon son caractere moral et mental. A sa mort, 1'energie est soudainement libcrec.
"Pour les plus hauts travaux spirituels on doit, en accord a.jvec ces principes, choisir une victime ayant la plus gran-de et la plus pure energie. Un enfant male d'une parfaite innocence et d'une haute intelli- gence est la victime adequate la plus satisfaisante."
"Nous parlons la de sacrifices humains precise Gunderson. Plus recemment, la tradition des sacrifices humains fut promue par Anton LaVey, fondateur de 1'Eglise de Satan. qui ecrivit dans la Satanic Bible, [La Bible satanique] (p. 88) que "le seul moment où un satanistc devrait proceder a un sacrifice humain est s'il poursuit un objectif double, cela etant pour permettre au magicien d'exprimer son courroux en jetant un mauvais sort et, plus important, dc se debarrasser d'une personne totalement odieuse et meritoire."
Remarqucz la reference fortuite au meurtre d'une person-ne pour la seule raison que cette personne deplait au sata-niste/magicien noir. Le glas a sonne, LaVey est mort mais ses crimes continuent. Plusieurs de ses victimes-esclaves I'ont denomme coupable de controle de I'esprit. Cc dernier ecrit lui-meme dans Satanic Bible (p. 90) que "Ie sacrifice ideal pourrait etre emotionnellement peu sur mais peut cependant, par les processus de cette insecurite, deteriorer sericusement votre tranquillite et votre reputation."

Gunderson fait ce commentaire plus loin dans sa video-cassette : "Selon mes estimations, it y a aujourd'hui en Ame-rique plus de trois millions de pratiquants du satanisme. Comment en suis-je arrive a un telle conclusion ? J'ai des informateurs. Par exemple, dans la region de South Bay (a Los Angeles) qui compte 200 000 habitants, un informa-teur m'a affirme qu'il y a 3 000 satanistes pratiquants. C'est la qu'eut lieu le fameux cas McMartin en garderie d'enfants. J'ai un informateur a Lincoln, in Nebraska. A Iowa City, ville de 150 000 habitants, on compte 1 500 satanistes. J'en deduis une moyenne de 1,5 pour 100 de la population."
Gunderson soutient que "...50 000 a 60 000 individus sont sacrifies chaque annee." La mauvaise blague, dans tout cela ? C'est que le F.B.I. tient a jour le compte des voi-tures volees ou disparues mais n'est pas en mesure de faire de meme pour les enfants.
"Je remarquais que pour chacune de ces affaires, les preuves etaient detruites, perdues ou volees ; qu'il y avait de fortes presomptions de corruption (au sein du FBI)."




LE NOUVEL ORDRE MONDIAL et l'esclavage par le controle de la pensée (Spiritualité, Nouvel-Age - Autres)    -    Auteur : mélanie - Canada


2218 visiteurs depuis 2006-10-07
dernière mise à jour : 2006-10-07

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #167