Spiritualité, Nouvel-Age - Sciences Parallèles
Les combustions spontanées - Autopsie d'un sinistre Page 3
Combustions spontanées Page 1
Un soir pour mourir Page 2
Autopsie d'un sinistre Page 3
1 enquête qui s'enlise Page 4
Hypothèses Page 5


Autopsie d'un sinistre

La chaleur, étrangement sélective, a déformé l'installation électrique, fait fondre des bougies sans attaquer les mèches, un gobelet en plastique (mais pas les brosses à dent toutes proches) dans la salle de bain et craquelé un des miroirs accrochés aux murs. Toutes les surfaces de glace sont couvertes de suie grasse au-dessus d'une ligne située à environ 1,20 mètre du sol. Au-dessous de cette limite, l'appartement est intact, à l'exception de la victime, de son fauteuil, du guéridon et du lampadaire. Ainsi, le mur derrière le fauteuil et un tas de vieux journaux à 20 centimètres du cercle noirci n'ont pas été affectés. Une explosion de chaleur semble donc s'être produite dans un espace restreint de 1,20 m de diamètre et le pied resté indemne dans sa pantoufle devait dépasser du cercle fatal. La destruction presque totale du corps de Mrs Reeser est typique des cas de combustions spontanées, de même que l'absence de cri de la part de la victime ou d'odeur de chair carbonisée. Ce qui l'est moins, c'est l'inexplicable réduction de son crâne.




| Combustions spontanées Page 1 | Un soir pour mourir Page 2 | Autopsie d'un sinistre Page 3 | 1 enquête qui s'enlise Page 4 | Hypothèses Page 5 |
Les combustions spontanées - Autopsie d'un sinistre Page 3 (Spiritualité, Nouvel-Age - Sciences Parallèles)    -    Auteur : Patrice - France


4988 visiteurs depuis 2008-04-07
dernière mise à jour : 2008-04-07

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #641